RIP FATS

RIP FATS
Le 06/11/2013 : Le grand pilier Peter Fatialofa s’en est allé le 6 novembre 2013, à 54 ans à Apia (Samoa) d’une crise cardiaque.
Né à Auckland, il a néanmoins vécu 19 ans aux Samoas avant de revenir en Nouvelle-Zélande.
Formé à Graffon, puis par le mythique club de Ponsonby il a intégré la grande équipe d’Auckland en 1984, qu’il n’a lâché qu’en 1996, prenant ainsi part au long règne sur le Ranfurly Shield de 1985 à 1993 (aux côtés de Sean Fitzpatrick entre autres).
Il a joué deux Coupes du monde pour les Manu Samoa (34 sélections entre 1988 et 1996), menant son équipe en ¼ de finale en 1991 grâce à une grande victoire sur le Pays de Galles à Cardiff.
Bryan Williams a décrit son compatriote samoan comme «plus grand que nature». « Ce qu’il a fait pour Ponsonby, pour Auckland et pour les Samoas dépasse le jeu du rugby. Il transcendait les frontières. Il a rassemblé les gens ».
Peter Fatialofa a été nommé Membre de l’Ordre du Mérite de Nouvelle-Zélande en 1996.

RIP FATS
Le 06/11/2013 : Le grand pilier Peter Fatialofa s’en est allé le 6 novembre 2013, à 54 ans à Apia (Samoa) d’une crise cardiaque.
Né à Auckland, il a néanmoins vécu 19 ans aux Samoas avant de revenir en Nouvelle-Zélande.
Formé à Graffon, puis par le mythique club de Ponsonby il a intégré la grande équipe d’Auckland en 1984, qu’il n’a lâché qu’en 1996, prenant ainsi part au long règne sur le Ranfurly Shield de 1985 à 1993 (aux côtés de Sean Fitzpatrick entre autres).
Il a joué deux Coupes du monde pour les Manu Samoa (34 sélections entre 1988 et 1996), menant son équipe en ¼ de finale en 1991 grâce à une grande victoire sur le Pays de Galles à Cardiff.
Bryan Williams a décrit son compatriote samoan comme «plus grand que nature». « Ce qu’il a fait pour Ponsonby, pour Auckland et pour les Samoas dépasse le jeu du rugby. Il transcendait les frontières. Il a rassemblé les gens ».
Peter Fatialofa a été nommé Membre de l’Ordre du Mérite de Nouvelle-Zélande en 1996.

Laisser un commentaire