« le nerf de la guerre »

Signature

La tentation de l’Hémisphère Nord ou la Top League Japonaise et le fait que les sélections des All Blacks soient difficiles d’accès, font que la New Zealand Rugby Union (NZRU) va devoir surveiller ses oisillons comme le lait sur le feu. Ce qui devrait être dans le domaine du possible après les bénéfices engrangés par ce nouveau titre de Champion du monde et les départs de gros contrats.
Ce sont des joueurs qui sont susceptibles de ne pas renouveler leur contrat en Nouvelle-Zélande pour retraite, envie d’ailleurs, non intégration ou non-retour avec les All Blacks :

  • Sous contrat jusqu’à fin 2016: Sonny-Bill Williams, August Pulu, Pat Osborne, Luke Romano, Rene Ranger, Liam Squire, Matt Todd, Andrew Horrell, et Andy Ellis.
  • Sous contrat jusqu’à fin 2017 : Cory Jane, Israël Dagg, Hika Elliot, Pauliasi Manu et James Broadhurst.
  • Sous contrat jusqu’à fin 2018 : Wyatt Crockett et Jerome Kaino.

Même s’ils ont soif de s’installer durablement avec les All Blacks, ce sont des joueurs auxquels il faudra montrer un certain intérêt :

  • Sous contrat jusqu’à fin 2016: George Moala, Luke Whitelock, Brad Shields, Jeff Toomaga-Allen, Marty McKenzie, Seta Tamanivalu, Richard Buckman, TJ Perenara, Dominic Bird, Reggie Goodes et Lima Sopoaga.
  • Sous contrat jusqu’à fin 2017 : Steven Luatua, Brad Weber, Otere Black, Damian McKenzie, Tawera Kerr-Barlow, Charlie Ngatai, Waisake Naholo, James Lowe, Ofa Tu’ungafasi, Matt Proctor et Ryan Crotty.

Ce sont des joueurs qui ont de grandes chances de se voir proposer un nouveau contrat :

  • Sous contrat jusqu’à fin 2016: Victor Vito, Patrick Tuipulotu, Blake Gibson, Beauden Barrett, Ardie Savea, Akira Ioane, Tevita Li, Rieko Ioane et Joe Moody.
  • Sous contrat jusqu’à fin 2017: Kieran Read, Owen Franks, Sam Whitelock, Aaron Cruden, Malakai Fekitoa, Sam Cane, Nepo Laulala, Charlie Faumuina, Nathan Harris, Codie Taylor, Nehe Milner-Skudder et Ben Smith.

Seuls quatre joueurs sont déjà sous contrat jusqu’à fin 2019 :

  • Aaron Smith, Julian Savea, Brodie Retallick et Dane Coles

Aaron Smith signe jusqu'en 2019. Source photo : philippe-pourchez.com, sportsrants.com

2 réflexions au sujet de « « le nerf de la guerre » »

Laisser un commentaire