17 Novembre 2001, le début d’un règne

McCaw first cap17 Novembre 2001, c’est la date de la 1ère sélection d’un débutant qui s’appelle Richard McCaw. Elle signe clairement le début d’une nouvelle aire pour les All Blacks. Pourtant menés 21 à 7 au début de la seconde période, ils l’emportent 40 à 29, sans trembler. C’est souvent que les Irlandais jouent en surrégime avant de perdre face aux hommes en noirs.

« Nous n’avons pas touché le ballon pendant 20 minutes et notre défense a commencé peu à peu à nous abandonner » Keith Wood résume la fin du match.

Comme sorti de nulle part, le jeune McCaw est élu « homme du match »…
Lui qui sort tout juste de finir « ses classes », qui n’a qu’une poignée de minutes de Super Rugby dans les jambes, 0 d’ITM Cup … est déjà désigné comme le digne successeur de Michael Jones et Josh Kronfeld. Il ne va pas décevoir la Nouvelle-Zélande. C’est le moins que l’on puisse dire.

« Nous allons revoir énormément ce jeune homme à l’avenir » John Mitchell, à la fin du match.

L’apparition de cette « nouvelle étoile » camoufle un peu le fait que Christian Cullen, Jeff Wilson et Taine Randell aient été évincés de la Tournée en l’ayant appris dans la presse … l’ambiance n’était pas idéale dans la maison noire. John Mitchell était seul maître à bord et ses méthodes bien abruptes. Les « survivants » font tout pour ne pas décevoir.

« Nous avons mal joué, mais nous n’avons rien lâché. Les Irlandais étaient forts ce soir, il fallait avoir une grosse confiance en nous pour revenir, il fallait être patient. Nos nouveaux ont élevé leur niveau de jeu, ce sont des All Blacks maintenant » Anton Oliver, le tout nouveau Capitaine.

Anton Oliver donc, mais aussi Andrew Mehrtens, Norm Maxwell, Tana Umaga, Byron Kelleher, Doug Howlett, Chris Jack … voilà les joueurs des All Blacks en 2001, et puis Jonah Lomu … c’est avec eux que Richie McCaw a débarqué en tests matches.

jonah-lomu-and-keith-wood-630x464C’était il y a près de 15 ans …

Brian O’Driscoll y était lui aussi !

« Lomu … il détruit tout … l’Australie l’a embêté avec du jeu au pied ces dernières années, il n’est bien sûr pas parfait. Mais balle en main, c’est autre chose. J’ai essayé. Il te glisse des mains et il fait ça en souriant. La seule façon de l’arrêter c’est que tout le monde lui saute dessus » Brian O’Driscoll

  • Irlande 29: 3 essais de D.Hickie, K.Maggs et E.Miller/ 2 pénalités, 2 drops et 1 transformation de D.Humphreys
  • Nouvelle-Zélande 40: 6 essais de D.Hewett, D.Howlett, C.Jack, J.Lomu, A.Mauger et R.Thorne/ 5 transformations d’A.Mehrtens

Quoi qu’il en soit, des 34 joueurs qui ont disputé cette rencontre, il n’en reste qu’un aujourd’hui … la bonne étoile du rugby néo-zélandais, Richie McCaw !

Source: allblacks.com, photos stuff.co.nz, the42.ie

Une réflexion au sujet de « 17 Novembre 2001, le début d’un règne »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *