Quelle préparation pour les All Blacks ?

preparation

Après près d’un an d’absence, j’ai eu le plaisir de revoir récemment l’ouverture de Lexvnz.com ! Comme j’avais quelques questions sur la préparation des All Blacks en ce début d’année internationale, l’occasion était toute trouvée. Corto

  • Corto: Quelle préparation pour les All Blacks ?

Lexvnz: Les All Blacks viennent de battre les Samoas chez eux. Ils sont sortis de leur hiver austral pour jouer sous une chaleur étouffante. Le match promettait d’être physique et les Néo-Zélandais ont opté pour cette reprise de combattre le feu par le feu (dixit Jerome Kaino), mais sans plus (25 à 16 score final).
Et puis, le Rugby Championship va commencer. Les All Blacks n’ont pas de préparation à l’européenne. Ce qui devrait permettre aux Européen de refaire une partie du retard accumulé. D’habitude ce Championnat est le sommet de l’année, il sera cette année raccourci à cause de la Coupe du monde qui se profile à vitesse grand V.

  • Corto: Que vaut finalement ce Rugby Championship ?

Lexvnz: Le trophée cette année n’aura pas la même saveur. Ce n’est pas pour autant qu’il faut le galvauder, mais prioriser les objectifs. Il apparait évident alors que la préparation de la Coupe du Monde est prioritaire. Le Rugby Championship 2015 va être rendu à un « Tournoi de développement ». N’oublions pas, pour l’anecdote, qu’un vainqueur de Rugby Championship n’a jamais remporté ensuite la Coupe du monde … 😉

  • Corto: Va t-on assister à de nombreux tests ?

Lexvnz: Je pense oui. Pour énormément de raisons en réalité. Tout d’abord parce que les réalités de 2014 ne sont pas celles de 2015. Il y a des joueurs qui ont progressé, d’autres qui ont baissé. A partir de là, l’entraineur doit se réadapter. Ça ne veut pas dire changer tout le plan de jeu, mais il doit raisonnablement tenir compte des états de forme de chacun. Le dernier squad élargi nous en apprend davantage. Il y a des postes qui ne sont pas encore décidés. Ces tests matches aideront forcément à faire des choix. Ou pas … car il y a une concurrence incroyable ! Mais ce qui est sûr c’est qu’il y aura des tests et qu’il faudra ensuite faire des choix.

  • Corto: Quels vont être ces tests ?

Lexvnz: C’est du cas par cas. Des joueurs comme Tony Woodcock ou Sonny-Bill Williams par exemple ont besoin de temps de jeu. Cory Jane également. Il va être utilisé par les Babaas Néo-Zélandais, Joe Moody lui, joue en ce moment avec les All Blacks Maoris.
Waisake Naholo, Nehe Milner-Skudder, James Broadhurst, Hika Elliot ont besoin de rentrer dans le groupe, d’être testé (ou re-testé pour Elliot).
Certains comme Dan Carter et Aaron Smith ont besoin de jouer ensemble, d’emmagasiner des automatismes.
Ce qu’il faut bien comprendre c’est que chaque joueur a besoin de quelque chose. Certains aiment enchaîner comme Richie McCaw ou Sam Whitelock, tandis que d’autres aiment souffler, c’est le cas de Brodie Retallick qui a été gêné cette année par des blessures ou Sam Cane qui vient de vivre sa 1ère année en tant que titulaire aux Chiefs.

Les All Blacks sont dans une phase de préparation et tout va être mis en œuvre pour connaître le maximum d’infos sur chaque joueur afin de faire les bons choix et de les avoir tous en bonne condition.

  • Corto: L’Argentine va affronter une équipe B ?

Non peut-être pas une B, disons une A’
Les All Blacks se jettent rarement à l’abordage. Ils doivent essayer des choses, mais ils doivent conserver un équilibre, une cohérence. Et je n’aime pas l’idée de sous-estimer cette équipe Argentine. Elle est certes, moins forte, c’est une réalité, inutile de le nier, mais je ne suis pas persuadé que les Pumas soient largués si la Nouvelle-Zélande s’amuse à faire trop de tests. Les All Blacks ont également un standing à tenir. Une histoire à défendre. La Nouvelle-Zélande ne peut pas s’amuser à laisser filer des matches, pour l’histoire donc, mais aussi pour la confiance du groupe.

  • Corto: N’est-il pas trop tard pour incorporer des joueurs ? La Coupe du Monde est là …

Non ce n’est pas trop tard, surtout sil les heureux élus, ne sont pas nombreux. Ils apportent toujours une fraîcheur supplémentaire. Il n’est jamais trop tard si le talent est là.

Après, ce n’est pas forcément optimal, les néo-zélandais aiment bien prendre le temps d’intégrer, mais il existe des exemples qui prouvent que des joueurs peuvent s’incorporer très vite dans un groupe. Chaque nouveau réagit différemment à la pression. C’est pour cela que je pense par exemple, que ceux qui vont jouer à l’Ellis Park tiennent là une grande chance de montrer leur tempérament. Ça va être un match à double tranchant, mais c’est la meilleure occasion de marquer le point décisif.

  • Corto: Merci beaucoup, le blog nous a manqué !

Lexvnz: Merci à toi de m’avoir sollicité quasi immédiatement, ça fait vraiment plaisir !

Une réflexion au sujet de « Quelle préparation pour les All Blacks ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *