Les « Baby Blacks » défaits à domicile. Pas plus mal comme ça !

Incomplet All Blacks U20 2014

Les Anglais conservent leur titre. Les Sud-Africains échouent en finale. Les Néo-Zélandais sont défaits à domicile en terminant 3ème. Alors certes, les matches de rugby se jouent sur des détails plus ou moins grands (voir les demies et la finale), mais une sorte de « morale de l’histoire » peut être tirée : C’est le rugby le plus complet qui l’a emporté et ce n’est pas plus mal comme ça !
Déjà défait en phase de poule par ces mêmes Baby Boks ; arrivés en demie finale grâce à un concours de circonstance favorable, les Baby Blacks ont une nouvelle fois été sortis avant la finale. Voilà donc 3 ans que la Nouvelle-Zélande n’est plus Championne du monde dans la catégorie des moins de 20 ans. Que la compétition se joue à domicile ne change pas grand-chose … au rugby, quand on est dominé à ce point-là « devant » … on perd !
Sur la demie, les hommes de Chris Boyd avaient pourtant « corrigé » de nombreux points. Faiva était propre dans ses lancers, l’alignement jouait plus sereinement et la mêlée retrouvait une certaine stabilité … forcément, le match devenait tout de suite « gagnable ». Mais une mauvaise finition en 1ère période et une baisse de régime en seconde les ont empêchés d’accéder à la finale. La « tactique du sur-régime » qui consiste à se lancer à 150% dans la bataille en 1ère période permet assez souvent d’étouffer l’adversaire et de mener au score, mais le retour de bâton fait mal en fin de match. D’autant plus face au jeu dense et groupé des Sud-Africains, bien supérieurs physiquement. Défaite logique (25-32) mais honorable.

« Nous sommes déçus, nous savions que l’Afrique du Sud serait dure à contenir en fin de match, et ils l’ont été. Donc Bravo à eux. » Damian McKenzie
« Je suis extrêmement fier de la façon dont les garçons ont joués. Collectivement, nous avons tous respecté le plan de jeu et nous avons fournis les efforts nécessaires. » Chris Boyd

Les Néo-Zélandais ont trouvé le rythme et le bon équilibre sûrement un peu tard. La « petite finale » est remportée assez largement face à l’Irlande (45-23).

  • Un rugby insuffisant pour « gagner » ! C’est grave Docteur ?

Les problèmes néo-zélandais sont à peu de choses près les mêmes que l’année dernière … Cette année, les Sud-Africains méritaient tout autant de devenir Champions du monde U20 que les Anglais. Toutefois, leur défense au large était un peu trop aléatoire et leur dextérité, leur technique individuelle un peu trop basique. Baby Blacks et Baby Boks savent sans doute très bien ce qu’ils ont à travailler. Le risque serait pour eux de s’entêter … malheureusement, on peut parfois se poser la question s’ils n’en ont pas l’intention.
Ce sont finalement les Anglais, au jeu basique mais complet et sans « grossier défauts » qui font le doublé. Forts sur les phases statiques, massifs, structurés et pertinents, le tout valorisé par certaines individualités, voilà le cocktail gagnant pour remporter une compétition U20 mondiale aujourd’hui.
De là à tirer davantage de conclusion … sûrement pas.
Les joueurs Néo-Zélandais auront tout le temps de prendre de la masse et de « bosser plus en détails » les phases de remise en jeu une fois confrontés au rugby professionnel. La Nouvelle-Zélande U20 et son approche « grand large » est simplement confrontée aujourd’hui à une approche un peu plus dense qu’autrefois et un peu plus portée sur l’enjeu que le jeu.
Certains diront que c’est « dommage de penser comme ça à cet âge-là », d’autres diront que c’est « une preuve de maturité professionnelle ». Comme souvent il faut sûrement savoir jouer sur plusieurs tableaux. Ce qu’ils ne savaient pas faire.
Peut-être est-ce un point à relier avec la sortie médiatique de Fabien Pelous, entraîneur des « Baby Bleus » qui ont terminés 6ème de la compétition.

« Le rugby devient de plus en plus physique, et nous devons changer de raisonnement dans notre recrutement de filière haut niveau. Le physique doit être notre critère n°1 sous peine de ne plus exister à moyen terme » Fabien Pelous

Nulle part il n’est ici question de « technique » … apparemment peu importe. C’est typiquement avec ce genre de raisonnements « court-termiste » que dans 5 ans, certains se retrouveront à critiquer le pauvre niveau des joueurs français balle en main et la faiblesse de leur jeu de ligne, leur jeu de passe. Le pire c’est que les solutions qu’ils trouveront, seront peut-être encore une fois : « il faut augmenter le physique … ».

Au final, là où de nombreux joueurs auront sans doute davantage de mal à se mettre dans le moule d’un jeu de passe « nécessaire » par la suite, les jeunes Néo-Zélandais devraient atteindre avec une musculature échelonnée leur puissance maximale à 25-26 ans tout en ayant une technique proche de la perfection.

  • Quel avenir pour les « Baby Blacks » dans cette compétition ?

A moins que cette compétition ne serve désormais aux Néo-Zélandais qu’à donner de l’expérience aux joueurs les plus talentueux de chaque génération … la NZRU va devoir se ressaisir si elle veut remettre la main sur le trophée ! Personne ne va les attendre. Bien au contraire.
Ne surtout pas tomber dans le piège dans lequel semble tomber Fabien Pelous (futur coach du XV de France ?), mais appréhender peut-être plus sérieusement la compétition en se posant les bonnes questions (stratégiques et d’ambitions):

  1. Faut-il sélectionner les joueurs pour gagner aujourd’hui ou faut-il donner de l’expérience à ceux qui semblent avoir le plus de potentiel à long terme ?
  2. Faut-il revoir les plans de jeux à la baisse pour avoir des résultats ou est-ce nécessaire qu’ils assimilent et se familiarisent de suite à un certain type de rugby ?

Sans doute faudrait-il revenir à quelque chose de plus concret, de plus « terre à terre », car si on ne peut rien galvauder chez les A depuis longtemps, c’est désormais également le cas chez les U20. Ce que les Anglais semblent avoir compris.Et là encore, ce n’est pas plus mal comme ça.

  • Terminons tout de même sur une note positive …

Tevita Li Baby Blacks2014

 

 

Une réflexion au sujet de « Les « Baby Blacks » défaits à domicile. Pas plus mal comme ça ! »

  1. C’est vrai que la sortie de Pelous est un peu sur-réaliste. Surtout que sur la même séquence on a observé le manque de technique individuelle répétées des Bleus et le passage de Benezech au tribunal …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *