Ça passe « Ric Rac » pour les All Blacks !

Csmith_england_2014

Comme l’an dernier face aux Français, le 1er match des All Blacks 2014 se solde par une victoire qui sonne comme un « ouf de soulagement » …

« Je pense que nous étions un peu rouillés. J’ai dit aux garçons au cours de la semaine que le rythme d’un test match était au-dessus de ce qu’ils connaissent. Que l’intensité était plus forte. Et j’ai senti que nous jouions à un rythme de sénateur. C’est chaque année la même histoire. » Richie McCaw

Comme Ian Foster l’avait mentionné, cette équipe anglaise a joué fièrement sa peau ! Inédite, elle était difficilement « étudiable » et les joueurs Anglais y ont « joué leurs vies ». Et c’était bien là tout ce que l’on attendait d’eux !

« C’est ce qu’on essayait de vous dire, je pense que nous sommes tous au même niveau aujourd’hui. Nous avons beaucoup de travail à accomplir d’ici à samedi prochain, nous sommes prévenus. Cette série va être « spéciale » » Steve Hansen

Le XV anglais n’a pas été génial non plus, mais c’est lui qui fait le plus impression. De par la qualité de sa défense, de sa compréhension tactique, mais aussi de son modernisme, de son réservoir de joueurs et de ses velléités productives. Il ne manquait pas grand-chose pour accrocher une victoire à l’Eden Park … rien que ça ! Cette performance vient confirmer la grande dynamique de leur rugby. De très bon augure pour « Leur Coupe du Monde ».
Le déchet technique et la concentration devraient vite revenir côté néo-zélandais. Par contre, les carences en mêlée fermée risquent de devenir un boulet si elles perdurent. Des petites choses sont à « régler » mais le XV kiwi n’a pas démérité. Parler d’un mauvais match serait peut-être minimiser la performance anglaise, ce que ne méritent pas les hommes de Stuart Lancaster. Très calmes, les All Blacks ont été capables de prendre des risques à des moments cruciaux. La pénalité qui amène l’unique essai du match, jouée rapidement par Aaron Cruden en est le meilleur exemple.

« Il a voulu changer le jeu et nous avons réussi à mettre suffisamment de pression pour créer un essai. Chaque équipe pouvait gagner ce match, mais je ne pense pas qu’il est perdu pour les Anglais. Une équipe a gagné parce qu’une personne a décidé de changer la donne a un moment crucial » Steve Hansen

Même après avoir « cafouillé » une demi-douzaine de ballons, quel que soit le contenu du match, son score et la minute affichée au tableau de bord, cette équipe ne doute pas de ses capacités techniques et semble évoluer sans cesse avec confiance. L’audace a fait la différence ! Pour l’instant, la roue continue de tourner, mais elle ralentit. Il faut la relancer à Dunedin. Montrer autre chose ! En attendant, quel bonheur de voir la joie de Conrad Smith à la suite de son 25ème essai international !
Les absences de Julian Savea et de Kieran Read ne sont pas passées inaperçues. Le premier sera sûrement de retour pour forcer les défenses à s’étirer sur toute la largeur. Le second est capable de faire jouer derrière lui comme personne, mais il faudra sûrement attendre davantage pour le revoir sous le maillot noir.

L’arbitrage de Mr.Owens : Comme d’habitude, un match dirigé d’une main de fer. Très cohérent sur toutes les phases essentielles. Quelques oublis et/ou erreurs néanmoins, qui prennent, logiquement, davantage d’importance quand le match est si serré.
Nouvelle-Zélande 20 : 1 essai de Conrad Smith et 5 pénalités d’Aaron Cruden.
Angleterre 15 : 4 pénalités de Freddie Burns et 1 de Danny Cipriani.

Les notes Lexvnz :

  • I.Dagg, 5/10 : Des mauvais choix et quelques turnovers. En jambes malgré tout.
  • B.Smith, 6/10 : Très sobre, il n’a pas réussi à porter le danger. Une belle passe décisive.
  • C.Smith, 7/10 : Peu de ballons à négocier, mais voilà un leader qui n’abdique jamais.
  • M.Nonu, 5/10 : Très mal rentré dans le match (jeu au pied direct, pénalisé pour un tirage de maillot), il n’est pas parvenu à « dominer » ses vis-à-vis comme à l’accoutumée. Peut-être trop esseulé.
  • C.Jane, 6/10 : Impérial en l’air … moins en vue dans le jeu courant.
  • A.Cruden, 6/10 : De retour de blessure, il semblait « hors de rythme » même si les bases étaient respectées.
  • A.Smith, 7/10 : A longtemps été le seul à dynamiser la maison noire. 3 plaquages manqués tout de même …
  • J.Kaino, 7/10 : Replacé en N°8 pour son grand retour international. Un des meilleurs néo-zélandais du match ! Mais le sens de la passe de Kieran Read s’est fait sentir.
  • R.McCaw, 6/10 : Un match correct, sans étincelles, si ce n’est la réception sur le renvoi anglais en fin de match. Trop anonyme.
  • L.Messam, 6/10 : Une trop petite activité offensive. Bonne défense.
  • S.Whitelock, 6/10 : Propre mais un peu « effacé ». Les saisons semblent peut-être s’accumulée trop vite pour ce jeune cadre des All Blacks.
  • B.Retallick, 7/10 : Bon match, il est parvenu à intensifier la rencontre, à passer à la vitesse supérieure.
  • O.Franks, 6/10 : Des problèmes inhabituels en mêlée, mais une solide défense et une bonne présence.
  • D.Coles, 6/10 : Prestation correcte, il ne « sort pas du lot ».
  • T.Woodcock, 6/10 : Un match un peu trop « subi »

Le banc de touche :

  • Keven Mealamu, 3/5 : A essayé d’amener quelque chose et a pris ses responsabilités pour faire la différence (1 pénalité contre, 1 récupérée).
  • Wyatt Crockett, 3/5 : Très athlétique. A 5 cm d’inscrire l’essai décisif.
  • Charlie Faumuina, 3/5 : Apporte beaucoup d’énergie et de masse physique au jeu des Blacks quand il rentre. Un peu brouillon malgré tout.
  • Patrick Tuipulotu, non entré.
  • Victor Vito, 4/5 : Rentrée réussie ! Il est vite en action.
  • TJ Perenara, 2/5: All Black 1132. Son bon choix sur l’essai vient relever en partie sa mauvaise entrée en jeu (mauvais introduction, jeu au pied direct).
  • Beauden Barrett, 2/5 : Mauvaise rentrée … ceci dit, le temps semble venu de lui donner une chance à l’ouverture !
  • Malakai Fekitoa, 4/5: All Black N°1131. Beaucoup d’envie et de bonnes intentions.

 

Crédits : Photo Simon Watts Getty Images, stuff.co.nz

8 réflexions au sujet de « Ça passe « Ric Rac » pour les All Blacks ! »

  1. Pour moi, il ne fait aucun doute que les anglais aurait dû gagner et que Nigel Owens a fait de grosses erreurs d’arbitrages, même si Fekitoa est mon joueur préféré du moment, il aurait du prendre un jaune. En mêlée, la domination était clair et deux pénalités aurait dû être sifflées. Les meilleurs : Retallick, Kaino, A.Smith, C.Smith, B.Smith et les remplaçants sauf Barett..

    • Les néo zélandais rétorqueront qu’A.Smith a été éjecté sans ballon par Yarde et Kaino plaqué sans ballon, etc pour l’ensemble de faits de jeu d’un match. Bref, les erreurs et les oublis prennent de l’importance quand le match est si serré et sont zappés quand le score est fleuve.

  2. Cette équipe mérite le nom d' »Invincibles », tu croit qu’ils vont craquer et non il relance il plaquent fort et ne s’affolent jamais. Cette équipe ne renonce jamais ils posent leurs jeu sure de leurs qualités. Si cette équipe garde cette état d’esprit je ne vois personne actuellement les mettre en difficulté.

    • Hmm, les niveaux se resserrent malgré tout. Beaucoup d’équipes peuvent les mettre en grandes difficultés et sur un match, les battre. A voir, cette saison s’annonce palpitante en tout cas

      • Encore un match qui laisse perplexe. Ils gagnent encore et toujours, donnent l’impression de ne jamais s’affoler, mais comme tu le dis, je pense que la marge n’est pas si grande. A force de ne pas rentrer à 100% dans le match, ça va finir par ne plus suffire.

        D’un autre côté, sur une aussi longue durée, avec presque le même groupe, il est cependant extrémement difficile de garder une envie et une détermination intacte à chaque match. Pas évident de jauger leur niveau réel sur les derniers matchs de la dernière tournée européenne et sur ce premier test. A voir la réaction sur le deuxième et il me tarde de voir les confrontations futures contre les Boks, contre qui ils haussent généralement leur niveau.

        Sinon sur ce match, tout à fait d’accord sur la performance de Kaino, qui n’est pas revenu en NZ pour rien. Ca va être dur pour Messam avec le retour de Read, qui a quand même manqué.

        Malgré les critiques, je trouve Dagg pas si mauvais. Je me rappelle de Muliaina qui n’était pas toujours éblouissant non plus, mais qui ratait rarement un match et qu’on critiquait moins il me semble quand il faisait juste un match correct.

        Dans le jeu, je n’ai pas revu le match, mais en direct il m’a semblé qu’il y a eu trop de coups de pied offensifs avec perte du ballon au bout, alors que la défense anglaise reculait. Manque de patience à la main ? Peut être une mauvaise impression à chaud…

        • Rester au sommet. Gagner, gagner, toujours gagner… peu d’équipes internationales savent réellement ce que cela signifie comme investissement. Les Français sont un bon exemple, ils le disent eux même à demi-mots. Ils sont pris par les sentiments dans un duel physico physiques avec les Boks, qu’ils finissent par perdre et ils sont moins motivés lorsqu’ils affrontent les Wallabies. Les Blacks ? Tout le monde veut les taper. Ils affrontent de la sur-motivation à chaque fois …
          Quelques points sont inquiétants néanmoins (collectifs ou personnels) mais ce n’était que le 1er match de la saison. Ils savent pertinemment ce qui n’a pas été. On en saura un peu plus à l’issue de cette tournée.

  3. Bonjour,
    Globalement, je trouve que cette équipe manque de puissance aujourd’hui pour dominer les Anglais et les Springboks.

    Savea va faire un bien fou s’il revient. Piutau serait peut-être plus utile que Jane à l’avenir.
    Et puis j’aimerais bien voir Tameifuna un jour quand même

    • Nonu était un peu seul dans ce registre derrière effectivement. Les Anglais semblent vouloir enfoncer le clou avec la titularisation de Tuilagi sur une aile et les retours de Twelvetrees et Burrell.

      J.Savea et C.Piutau étaient blessés pour ce match, on ne sait pas quelle équipe aurait été alignée s’ils avaient été dispo. Je pense que Read, Carter, et Romano sont également des joueurs importants pour défier des « grosses écuries ».

      Le problème de Tameifuna c’est qu’il ne tient pas 80 minutes internationales. Impossibilité aujourd’hui pour lui d’être titulaire en noir. Sa position sur le banc est également compromise car si le titulaire se blesse dès la 2ème minute du match, le problème de sa condition physique demeure. Il est suivi de près, à lui de faire ce qu’il faut pour y parvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *