Coupe du monde des – de 20 ans 2014: Les Baby Blacks reçoivent !

Baby Blacks

28 joueurs ont été nommés par Chris Boyd, Scott Robertson et Leon McDonald pour représenter la Nouvelle-Zélande, pays organisateur de la Coupe du monde moins de 20 ans 2014 (principalement des joueurs nés en 1994). Les « Baby Blacks » ont à cœur de remettre la main sur un trophée qui leur échappe depuis 2011 ! Les deux derniers tournois avaient même été décevants, non par les défaites, mais par les contenus … qui étaient assez loin de ceux des années précédentes.

 « Les garçons sont conscients que jouer une Coupe du monde à la maison est une occasion très spéciale … Ils sont impatients d’en découdre et veulent relever ce défi tout en prenant beaucoup de plaisir devant leurs familles » Chris Boyd

Revue d’effectif du squad:

Talonneur :

  • « Hame » Faiva, déjà présent l’année dernière. 1 match pour Waikato. Ultra dynamique.
  • James O’Reilly, 1 apparition  pour Wellington.

Pilier:

  • Atu Moli, né en 1995, “1m88, 120kg”, il faisait partie des New Zealand School cette année. Il vient de quitter Tasman pour Waikato.
  • Scott Mellow (Taranaki), repéré sur le tard par Mike Cron en visite dans les clubs. Il peut également jouer talonneur.

« Son rythme de travail est phénoménal pour un jeune jouant dans cette position de loosehead. Ce n’est pas un scrummager dominant mais vous obtenez très souvent ce que vous demandez avec Scott » Jono Phillips (Directeur de la formation à Taranaki)

  • Tim Cadwallader  (Manawatu)
  • Tau Koloamatangi  (Waikato)

Deuxième ligne:

  • “Geoff” Cridge  (Hawke’s Bay)
  • Joshua Dickson (Otago)
  • James Tucker (Waikato), New Zealand School 2012, squad de développement des Chiefs.
  • Troy Callander (Bay of Plenty), New Zealand School 2012

Troisième ligne:

  • Lachlan Boshier (Taranaki), New Zealand School 2012, spécialiste openside, très apprécié, il devrait être un joueur à suivre.
  • Kyle Harris (Otago)
  • Mitchell Jacobson, né en 1995, profil “blindside” (Waikato)
  • « Matt » Peni, Samoan formé par Wellington, joue également beaucoup au rugby à VII.
  • Tom Sanders (Canterbury), dynamique N°8

Demis de mêlées:

  • Mitch Drummond, 1 match pour Canterbury et 1 autre pour les Crusaders. Un neuf d’avenir.

« Il est prêt à franchir le pas en Super Rugby. Dans ce nouvel environnement, son jeu devrait se développer rapidement » Todd Blackadder

  • « Josh » Renton, New Zealand School 2012, très prometteur, il fait déjà partie de l’équipe d’Otago (8 matches d’ITM Cup)
  • Leon Fukofuka (Auckland)

Demi d’ouverture:

  • Jackson Garden-Bachop, fils de Stephen Bachop, New Zealand School 2012, 1 match pour Wellington. Peut également évoluer en tant que 2nd 5/8. Elu meilleur joueur de l’année du championnat clubs de Wellington.
  • Simon Hickey (capitaine), précoce, il était membre des New Zealand School 2011. C’est la deuxième chance pour le jeune 10 d’Auckland et des Blues de remporter la compétition. Il devrait revenir plus fort que l’année dernière.

« Simon est un bon leader pour l’équipe compte tenu de son expérience en Super Rugby et vis-à-vis de l’environnement, du fonctionnement de cette équipe » Chris Boyd

  • « Richie » Mo’unga, il a fait ses premiers pas avec succès en ITM Cup pour Canterbury (8 matches, 33 points) l’année dernière. Il peut éventuellement évoluer comme 2nd 5/8.

Centre:

  • Kaveinga Finau (Canterbury), utility back.
  • Anton Lienert-Brown, né en 1995, il a débuté le Super Rugby avec les Chiefs sans avoir joué le moindre match d’ITM Cup pour Waikato. Un joueur qui monte et devrait faire parler de lui. (1m85, 96kg). A suivre de très près !
  • « TJ » Faiane (Auckland), né en 1995, petit gabarit, très vif, évoluant pour les New Zealand School l’année dernière.

Back-three:

  • Tevita Li. New Zealand School 2012. Tout le monde commence à connaître le jeune « ailier-phénomène »  de North-Harbour et des Blues. Il est évidemment très attendu.
  • Damian McKenzie (Waikato), jeune frère de Marty McKenzie, né en 1995, New Zealand School 2013, demi d’ouverture d’avenir, sans doute replacé à l’arrière pour la compétition.
  • « Vince » Aso. Très puissant (1m86, 99kg) ! Né en 1995, formé par Ponsonby, il était déjà membre des New Zealand School en 2012. Déjà 7 matches pour Auckland et 4 essais.
  • Tauasosi Tuimavave (Wellington), ailier-arrière.

« Nous sommes très heureux de notre équipe. Nous avons un pack dur, efficace et une ligne de ¾ très excitante, avec beaucoup de talents. Nous désirons jouer un rugby traditionnel, avec beaucoup de rythme. » Chris Boyd

Absents :

  • Eti Sului, pilier des New Zealand School 2012.
  • So’otala Fa’aso’o, N°8 très puissant des New Zealand School 2012, c’est une petite surprise de ne pas le voir dans ce squad.
  • Trinity Spooner-Neera, arrière polyvalent, New Zealand School 2012, membre des All Blacks Seven avec 5 matches pour les Magpies en 2013.
  • Beaudein Waaka, demi d’ouverture de Taranaki, blessé.
  • Elijah Nicholas, ¾ centre des Steamers (1 match)
  • Wesley Goosen, pourra prétendre faire partie de l’aventure en 2015.
  • Akira Ioane, déjà membre des All Blacks Seven. Gros potentiel, « star » des New Zealand School, il sera également admissible l’année prochaine.

Edit : New Zealand School

Le 1er niveau rugbystique national  néo-zélandais. Pour introduire les jeunes à la culture et l’environnement « All Blacks ». La majorité des joueurs qui passent par les « New Zealand School » font les All Blacks U20 et ont ensuite une carrière professionnelle. Certains sont, sans aucun doute, de futurs All Blacks.

Crédits: allblacks.com, itsrugby.com

2 réflexions au sujet de « Coupe du monde des – de 20 ans 2014: Les Baby Blacks reçoivent ! »

  1. Je sens venir d’avance le futur embouteillage à l’ouverture !

    Sinon Drummond-Hickey ça m’a l’air de tenir la route à ce niveau. Un bémol sur le pack où personne ne s’est fait une place en ITM Cup.

  2. Oui, avec Hickey, Garden-Bachop, Mo’unga, D.McKenzie, ça fait du monde + Waaka blessé.
    Globalement ils ont leur chance de remporter la compétition mais on sent bien que l’écart n’est plus le même qu’avant. Ça sera compliqué, même à domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *