Players of the Week : La roue tourne pour Lima Sopoaga & Gareth Anscombe

Lima Sopoaga Gareth Anscombe Lexvnz

Certes, Malakai Fekitoa est sur un nuage. Colin Slade a pris ses responsabilités. Brodie Retallick est devenu un Capitaine de circonstance aux Chiefs. Nemani Nadolo a inscrit un « hat trick » … Mais l’occasion est trop belle pour passer à côté de ces deux demis d’ouverture de la génération dorée de 1991 avec B.Barrett, C.Piutau, F.Saili, B.Shields, S.Luatua, B.Retallick, D.Bird, B.Tameifuna. Un peu « malchanceux » la roue semble retourner du côté de Lima Sopoaga et Gareth Anscombe ! Destins croisés :

  • Famille sportive

Gareth Anscombe est le fils de Mark Anscombe, ex entraîneur d’Auckland officiant aujourd’hui à la tête de l’Ulster.

Lima Sopoaga est l’aîné d’une fratrie de 6 frères et sœurs. Tupou et Tinirau Arona, respectivement frère et cousin, jouent dans la NRL pour les Cronulla Sharks.

 

  • Premiers pas flamboyants !

Tous les deux sont remarqués très jeunes. Lima Sopoaga explose dès sa 1ère année à 19 ans avec les Wellington Lions en marquant 88 points lors de ses 6 premiers matches, dont 21 en demie finale.

Idem pour Gareth Anscombe avec Auckland. Dès 2010 il compte parmi les buteurs les plus sûrs du pays et donne tous les signes avant-coureurs d’un joueur « racé » (90 points pour ses 5 premiers matches dont 4 essais).

Coachés par Mark Anscombe, Gareth à l’ouverture, Lima en 2nd 5/8 (+  Beauden Barrett à l’arrière), les All Blacks U20 2011 deviennent Champions du monde.

 

  • Premières années compliquées en Super Rugby

Lima Sopoaga suit Jamie Joseph (son ancien entraîneur à Wellington) aux Highlanders en 2011, mais ne rencontre pas de franc succès. Il prend des risques inconsidérés et surtout, il ne cesse de se blesser : 16 matches seulement en 3 ans. Il revient régulièrement tel un phénix en ITM Cup pour guider les Lions et rappeler à tout le monde qu’il faudra un jour compter sur lui.

Jugé pas assez « solide » et ne souhaitant pas précipiter les choses, Gareth Anscombe, sur les conseils de son père, fait l’impasse sur le Super Rugby 2011.

Son année aux Blues en 2012 se passe à priori correctement, mais malgré sa bonne forme, il n’est pas reconduit. Les Chiefs le récupèrent mais ne peuvent lui offrir l’ouverture, tenue d’une main de maître par Aaron Cruden. C’est désormais à l’arrière qu’il accumule du temps de jeu. Moins exposé, ce poste lui laisse toute occasion de faire parler sa vista et sa science des tirs aux buts avant de se blesser assez gravement. Il subit une intervention chirurgicale des deux épaules qui le laissent éloigné des terrains de nombreux mois.

 

  • 2014, la roue tourne !

Lima Sopoaga réalise une saison ITM de grande tenue. Sa bonne forme est une aubaine pour les Highlanders, d’autant plus qu’elle perdure …  Son « style » convient parfaitement à Aaron Smith (cette entente ressemble à celle entre Aaron Smith et Aaron Cruden lorsqu’ils jouaient pour Manawatu). Sans blessures, il enchaîne. Son travail avec Tony Brown et Jon Preston ainsi qu’avec Natalie Van Leeuwen (coach mental des Highlanders) semblent avoir des impacts positifs sur lui. Il tourne à près de 90% de réussite au pied. Pour la 1ère fois de sa carrière, il est influent à ce niveau.

 « Jusqu’ici tout va bien. C’était un de mes objectifs, je suis très heureux de pouvoir enchaîner. Ca fait toute la différence ». Lima Sopoaga

Avec la blessure d’Aaron Cruden, Gareth Anscombe devrait endosser la responsabilité de diriger le jeu des Chiefs. Pas simple. Il semble pourtant prêt à relever le défi. Peut-être plus à l’aise qu’Aaron Cruden dans sa gestion au pied, Gareth Anscombe va devoir séduire dans son animation, primordiale au jeu de cette Franchise et dans ses performances défensives.

« L’équilibre est le mot clé. Comme il a été formé à l’ouverture et qu’il joue régulièrement à l’arrière, il comprend très bien ce que nous essayons d’obtenir. Nous sommes convaincus qu’il peut tenir ce poste. Il a un très bon jeu au pied et il est très astucieux» Dave Rennie

Crédits : Stuff.co.nz

3 réflexions au sujet de « Players of the Week : La roue tourne pour Lima Sopoaga & Gareth Anscombe »

  1. Effectivement c’est l’heure de l’éclosion pour Lima Sopoaga, il est vraiment excellent au pied et offensivement, je pense qu’il peut encore s’améliorer en défense et il deviendra sans doute un jour all black même si la concurrence est rude, pour moi il est le meilleur 10 de la conférence néo-zélandaise après Barrett.

    NB : J’ai un peu peur pour le temps de jeu d’Hayden Parker…

    • Il a ses chances de faire le stage (il faudrait pour lui qu’Hansen retienne un squad assez élargi) de mai avec les All Blacks s’il continue, voir accélère.
      Hayden Parker, comme Tyler Bleyendaal se sont « ratés » sur leur temps de jeu. Ça sera effectivement un peu plus dur d’inverser la donne cette année.

Laisser un commentaire