Player of the Week: Zac Guildford, une remarquable absence

Zac Guildford Lexvnz

7 journées passées et toujours pas la moindre apparition pour Zac Guildford en Super Rugby. Pourtant les Crusaders ne sont pas au mieux sur leurs ailes et manque cruellement de dynamisme. Quelque chose semble cassé … au point de se demander si on le reverra avant la fin de l’année et son départ pour Clermont sous le maillot des Croisés.

Zac Guildford n’est pas un joueur parfait. Pas le plus complet, pas le plus puissant, ni le plus rapide, le plus talentueux ou le plus agile, mais il n’est pas loin d’être le plus « caméléon » de tous en réussissant à s’adapter à toutes demandes et en étant sans doute l’un des plus participatif du pays.

Ne dit-on pas d’une équipe dotée d’ailiers qui marquent, que c’est signe d’un bon fonctionnement. Ceux des Crusaders sont en manque d’expérience, d’originalité, d’activité, d’impact, avec  1 seul essai au compteur et des lacunes défensives. Alors, il n’est pas surprenant que le nom de Zac Guildford refasse surface ici et là. Comme si tout le monde semblait se souvenir qu’un joueur de son niveau (11 sélections avec les All Blacks, 29 essais en Super Rugby) était dans l’effectif. Il semble, sur le papier, un candidat sérieux, voir primordial, pour améliorer le rendement et le niveau de l’équipe.

Johnny McNicholl et Nafi Tuitavake tiennent la corde actuellement. Rob Thompson et Israël Dagg ont été essayés tandis que Nemani Nadolo s’acclimate tout doucement. Tous, sans grands succès jusqu’à présent.

Aujourd’hui Zac Guildford n’est même pas dans le groupe. Il n’était pas du voyage en Afrique du Sud. Il joue dans le Championnat de clubs d’Hawke’s Bay, pour le plus grand bonheur des « Technicals » de Napier.

Toutes ses « frasques hors terrains » ne sont sûrement pas innocentes à cette situation. Inutile de revenir davantage dessus. Le concept de « troisième chance » est assez peu pratiqué en Nouvelle-Zélande …

Cependant, Todd Blackadder ne change pas de version : Zac Guildford est laissé de côté car il est « hors de forme ». Bien que très bon avec les Magpies d’Hawke’s Bay durant la dernière saison ITM quelques mois plus tôt, il est concevable que sa pré-saison fut  tout de même décevante.

Son départ à Clermont en juillet 2014, pour remplacer Sitiveni Sivivatu, ne doit également pas jouer en sa faveur. Place désormais aux joueurs sous contrats au pays, afin de préparer l’avenir d’une Franchise en plein renouvellement cherchant encore ses ajustements.

Conduite, forme, exil, peu importe les raisons, Todd Blackadder a les siennes. Il est  seul maître à bord en gérant son effectif comme il l’entend.

Espérons revoir le plus vite possible Zac Guildford au haut niveau, aux Crusaders ou à Clermont !  A 25 ans seulement, il a encore énormément de matches à jouer, d’essais à marquer et de titres à aller chercher.

Crédits: kerikerirugby.com, stuff.co.nz

6 réflexions au sujet de « Player of the Week: Zac Guildford, une remarquable absence »

  1. il me semble quand même que la politique des crusaders est absolument sévère concernant la mentalité des joueurs sur et hors terrains… ils doivent certainement aussi axer le travail sur le long terme sachant que Guildford partira a la fin de la saison… on pourrait y voir une année transitoire, mais ne serait-ce pas une année sans titre de trop..?

    • Exact. Ça fait beaucoup d’éléments contre Zac.
      Malgré tout, le remettre dans le mélange pourrait être bénéfique à tout le monde. Les Crusaders sont aussi très pragmatiques, donc ils finiront peut-être par trouver son retour utile.

      • c’est tout le mal que j’espère pour lui en tous cas… car malgré tout on sait tous qu’il n’apporterait que du bien a cette équipe…

  2. Ping : Interview "France-Nouvelle-Zélande" avec Ian Borthwick, le plus Froggie des Kiwis ! | LEXVNZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *