Players of the Week: Les « paris gagnants » des Highlanders

Paris gagnants Highlanders

Les Highlanders ont perdu des « stars » à l’intersaison (Tony Woodcock, Jamie McIntosh, Ma’a Nonu, Hosea Gear, Tamati Ellison ou Andrew Hore) mais leurs coups de poker, plus ou moins subis, s’avèrent pour l’instant positifs. Leur « Retour sur Terre » se passe plutôt bien et le slogan 2014 « Courage travail et solidarité » prend tout son sens. Comme souvent, les joueurs non retenus par leurs « Franchises naturelles » ont soif de convaincre et de ne pas décevoir les managers qui leur offrent une chance de briller. Gros plan sur 3 joueurs, pleins de vie, qui émergent de ce nouveau collectif:

  • Kane Hames, l’outsider !

En toute proportion gardée, « loosehead » est un poste qui manque sans doute de profondeur en Nouvelle-Zélande. Il est donc de bonne augure de voir arriver de nouveaux protagonistes.

Après avoir fait de superbes débuts pour les Steamers en 2013, Kane Hames montre désormais toutes ses qualités en Super Rugby. C’est un joueur puissant qui aime le combat, la défense et qui prend à cœur son rôle en mêlée fermée.

Récompensé par un appel pour faire la tournée des All Blacks Maoris au Canada, Colin Cooper s’exprimait en ces termes quant à l’inclusion des nouveaux joueurs dans l’équipe (dont Kane Hames) :

 « Les joueurs deviennent ambitieux. Ils se disent qu’ils sont désormais des All Blacks Maoris, qu’ils veulent devenir des joueurs de Super Rugby, des All Blacks. Voilà aussi à quoi servent ces tournées, à trouver des joueurs et les pousser à devenir meilleur ».

D’outsider, Kane Hames (bientôt 26 ans) est en train de devenir un véritable atout pour les Highlanders.

Kane Hames, révélation de l’année 2013 pour les Steamers de Bay of Plenty

Kane Hames, révélation de l’année 2013 pour les Steamers de Bay of Plenty

  • Shane Christie, « Makos aux dents longues » *

Ancien membre des All Blacks Seven, son éclosion assez tardive à ce niveau (1er match de Super Rugby à 27 ans) a pour mérite de voir débuter un « nouveau joueur » déjà expérimenté. Certes au niveau ITM, mais quelles années … ! Sur les 4 dernières saisons, Shane Christie a tout simplement été une des références du poste et un des meilleurs joueurs des Makos, qui viennent d’accéder à la Premiership.

Pas le flanker le plus rapide, ni le plus puissant ou le plus talentueux, il se démarque par un taux de travail élevé et un cœur énorme (29 plaquages réussis lors du dernier match). Son état d’esprit de sacrifice, un peu à la Tanerau Latimer, est sûrement idéal aujourd’hui pour les Highlanders en recherche de cohésion et d’exemplarité.

Après avoir végété dans le squad de développement des Crusaders l’année dernière, il franchit désormais les étapes les unes après les autres : All Blacks Maoris, squad officiel des Highlanders.

Sur la lancée du titre acquis en Championship par Tasman, il espère renouer le plus vite possible avec les victoires :

«Nous ne voulons pas être cette équipe qui passe à côté de victoires cruciales toute l’année. Je suis amoureux de l’intensité et de la concurrence. Nous avons une grande culture et je pense que les choses commencent à bien tourner pour les Highlanders. » Shane Christie

Infatigable Shane Christie !

Infatigable Shane Christie !

*Mako : une espèce de requin « taupe-bleu ». Surnom de l’équipe de Rugby de Tasman.

  • Malakai Fekitoa, un « Aucklander » à Dunedin

Encore une fois, c’est un joueur qui a fait irruption au rugby à VII avec les All Blacks Sevens de  Gordon Tietjens. Ce Tongien d’origine, né en 1992, formé « logiquement » au Wesley College, est un des recrutements important pour les Highlanders.

1m87, 99kg, ¾ centre d’Auckland depuis 2 ans, il est un défenseur  impitoyable ainsi qu’un féroce porteur de balle capable de créer beaucoup d’espace autour de lui.

«C’est un centre puissant,  nous n’avons jamais eu un athlète comme celui-là. La clé pour Malakai, c’est peut-être son adaptation à la vie à Dunedin. Sans trop connaître  son histoire, il se retrouve avec des joueurs auxquels il n’aurait jamais été associé normalement. Voilà le genre d’histoire  qu’il y a aux Highlanders » Jamie Joseph

Pour beaucoup dans le net regain d’énergie de la Franchise sur ce début de saison, Malakai Fekitoa s’inscrit pour l’instant dans la lignée des puissants polynésiens comme Romi Ropati ou Seilala Mapusua venus tenter leur chance aux Highlanders.

Déjà 2 saisons pleines avec Auckland pour Malakai Fekitoa (23 matches, 23 titularisations, 5 essais)

Déjà 2 saisons pleines avec Auckland pour Malakai Fekitoa (23 matches, 23 titularisations, 5 essais)

Pour sa dernière année du contrat, Jamie Joseph semble pour l’instant réussir son baroud d’honneur : Faire relever la tête aux Highlanders. Revenus notamment à des choses « assez simples » mais plutôt efficaces sous la houlette de Tony Brown, les joueurs donnent leur maximum et obtiennent des résultats. Il serait bon pour eux de conserver cet état d’esprit, de jouer sans pression afin de conserver ce dynamisme positif qui pourrait leur permettre d’appréhender la fin de saison sereinement.

Crédits: Hagen Hopkins/Getty Images AsiaPac, Tvnz.co.nz, stuff.co.nz, additeam.com, espnscrum.com

 

6 réflexions au sujet de « Players of the Week: Les « paris gagnants » des Highlanders »

  1. C’est vrai que les Highlanders sont la Franchise où il y a le plus de « mélanges » !

    Super lien entre Malakai Fekitoa et Romi Ropati … ça fait revenir de sacrés souvenirs

  2. Pardon, d’avance pour le petit hors sujet que je m’apprête à commettre. Que vaut Kurt Baker depuis le début de la saison ? Je tiens à préciser que je n’ ai vu qu’ un match des Highlanders cette saison (contre les Blues)

    • Il n’ a joué qu’un match pour les Highlanders pour le moment. C’est pas un excellent départ, Richard Buckman semble lui être préféré sur ce début de saison. La saison va être longue pour les Highlanders, il faudra qu’il réponde présent quand ils auront besoin de lui

      Il joue en ce moment dans le championnat des clubs d’Otago pour l’Alhambra. Je crois qu’il a marqué ce week-end

    • Si je peux me permettre de répondre, il a joué un seul match contre la Force, défaite à domicile des Highlanders qui n’aurait pas du arriver. Il a joué sur l’aile gauche, globalement il a été moyen + pour moi, quelques beaux gestes ballons en mains bien que peu de balles touchées. Avec Osborne, Buckman et Fekitoa à l’aile il aura sans doute peu de temps de jeu.

Répondre à LEXVNZ Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *