Du Blues à l’âme

Du Blues à l'âme

Héritière d’un grand passé, dotée d’un gros potentiel (infrastructures, moyens, formation), cette Franchise des Blues peine tout de même à évoluer et  passer le cap du professionnalisme. Sur la durée, elle ne prouve plus rien du tout. Malgré la double erreur d’arbitrage contre les Lions, reconnue par le corps arbitral, le début de saison est dans l’ensemble plutôt décevant : 11ème, 1 seule victoire, déjà 3 défaites. Imprévisibles, les Blues semblent coupés en deux et soufflent perpétuellement le chaud et le froid.

D’un côté des avants doués individuellement mais aimant un peu trop « jouer au rugby », ne prenant pas assez de temps pour construire et rendre possible l’efficacité.

Ils devraient peut-être individuellement aller chercher plus d’agressivité aux breakdowns, donner plus d’âpreté à leurs duels, mais surtout jouer sereinement, ensemble, de manière coordonnée, en se resserrant devant afin de donner plus de force collective, de densité et de poids à leurs efforts.

Au milieu, une charnière hésitante qui peine à occuper l’espace et soulager l’équipe.

Piri Weepu n’excelle pas sur ce début de saison. Simon Hickey signe des performances extrêmement encourageantes mais reste assez inexpérimenté. Chris Noakes ne donne pas entièrement satisfaction. Peut-être est-ce l’année pour que Bryn Hall et Baden Kerr passent un cap … ?

De l’autre, une backline de feu, puissante et riche d’individualité.

Pas parfaite, mais en marquant les 11 des 13 derniers essais, elle reste un des grands atouts de l’équipe. Charles Piutau, Frank Halai, Benji Marshall, Tevita Li et George Moala méritent d’avoir de bons ballons à exploiter. A plein régime, ils sont une menace oppressante pour n’importe quelle défense.

Les blessures, pire ennemi du manque de banc.

Keven Mealamu et Francis Saili sont toujours indisponibles. La révélation du début de saison, Patrick Tuipoulotu s’est blessé au genou ; ce qui n’arrange nullement la 2ème ligne des Blues ayant déjà dû faire une croix sur Callum Retallick avant même que l’année ne commence (en plus de perdre à l’intersaison Ali Williams, Anthony Boric et Jack Whetton). Tevita Li soigne également une légère blessure à la main.

Cependant, les retours imminents de Ma’a Nonu et Jerome Kaino devraient apporter davantage d’expérience et permettre peut-être aux Blues de remettre un peu d’ordre dans leur jeu. Il faudrait idéalement que ces deux joueurs prennent leurs rôles de leaders à cœur et rentrent pleinement dans cette saison de Super Rugby.

« J’espère que Jerôme Kaino va apporter du Jerôme Kaino, c’est tout ce que je lui demande de faire, le plus rapidement possible » John Kirwan

Le tout fait qu’aujourd’hui, l’équipe manque de concentration, de cohésion et de cohérence.

Ils n’ont pas besoin de se tirer des balles dans le pied : La discipline, la mêlée et la touche figurent parmi les plus mauvaises de la compétition. Elles doivent impérativement être corrigées. Inutile d’espérer jouer et gagner des matches de rugby si ces trois secteurs sont galvaudés.

Sûrement instaurer une ligne conductrice plus visible. Les Blues seront, quoi qu’il advienne, dangereux mais il faudrait faire en sorte de sortir de cette imprévisibilité de contenu, qui est plus à leur désavantage qu’autre chose.  L’objectif doit être maintenant d’obtenir une progression positive.

Beaucoup de travail donc, pour trouver de la cohésion, des repères communs, et gommer toutes ces petites erreurs qui mises bout à bout finissent par être un véritable boulet au pied dont on ne peut se dépatouiller.

Si cette mise en place ne voit pas le jour, le risque serait que l’équipe se désolidarise et prenne l’eau avec l’accumulation des matches. L’an dernier, les Blues se sont étiolés de la sorte, perdant ainsi leurs 6 derniers matches. Les Cheetahs devraient être une bonne occasion pour reprendre confiance et repartir du bon pied à l’Eden Park ! Une défaite, les plongeraient sûrement dans une dangereuse sinistrose.

Crédits : Photo Sanzarrugby.com, Stuff.co.nz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *