Player of the Week : Des 100èmes rugissantes !

100 Pas un mais deux « Player of the Week » cette semaine ! Deux joueurs sans compromis, exemplaires, très expérimentés, endurants, agressifs en défense qui sont aujourd’hui des leaders incontestés dans leur Franchise et qui viennent de jouer leur 100ème match de Super Rugby.

  • Tanerau Latimer, le guerrier de Te Puke

 « Il est très important pour nous, il est  à peu près le cœur et l’âme de l’équipe et il met son corps sur la ligne semaine après semaine.  Il ne fait pas des choses très flashy mais il joue dur, et ça depuis très longtemps. Nous sommes de proches compagnons, nous avons commencé à jouer ensemble quand nous avions 16 ans … c’est génial »  Liam Messam

« Pour ceux qui le connaissent, c’est un homme formidable. Il est très fier du maillot et il est très constant. Il est incroyablement persistant, passionné par cette équipe. C’est un leader exigeant, toujours prêt à relever des défis. Nous allons le célébrer, peut-être un peu plus encore quand il atteindra bientôt les 100 matches pour les Chiefs, mais c’est un bel exploit et j’espère qu’il y aura du monde pour l’encourager » Dave Rennie

Pour Tanerau Latimer effectivement, les choses ne datent pas d’hier … membre des All Blacks Sevens à partir de 2004 (17 ans), Médaille d’or aux Jeux du Commonwealth en 2006, All Blacks Maoris et débuts en Super Rugby (Crusaders) en 2006, arrivée aux Chiefs en 2007, All Blacks en 2009, double vainqueur du Super Rugby 2012-2013.

Tanerau Latimer Maori captain Tanerau Latimer, Capitaine des All Blacks Maoris (2012)

Les Chiefs Mana ne pouvaient pas manquer ce match … ils ont remporté  une belle victoire face aux Stormers. Tanerau Latimer a même inscrit le dernier de leurs 5 essais en toute fin de match (essai qu’il a tenté de transformer … à voir dans la vidéo !)

Latimer a connu les hauts et les bas de cette Franchise avec laquelle il a gravi les sommets. Plus calme aujourd’hui qu’à ses débuts, moins fougueux, à 28 ans seulement il a encore de très belles années devant lui et peut-être encore d’autres trophées à aller chercher !  

  • Conrad Smith, «The Snake »

Lui aussi a été fêté comme il se doit par les Hurricanes qui se sont offert un bol d’air frais contre les Cheetahs. Un petit festival d’essais où Conrad Smith apporte évidemment son petit grain de sel :

 « Conrad est un joueur de classe qui travaille dur sur  le terrain. Sa ténacité est contagieuse et son leadership est un grand atout pour les All Blacks et les Hurricanes. » Steve Tew

«C’est  un type exceptionnel, nous avons de la chance de l’avoir aux  Hurricanes, et cela depuis plus d’une décennie. L’engagement, le dévouement et la loyauté qu’il a montré à cette franchise est superbe, il mérite entièrement toute notre reconnaissance » Mark Hammett

« Il arrivait à jouer à un poste dominé par de puissants Polynésiens,  parce qu’il a sa propre façon de faire.  Depuis, je l’ai vu passer d’un peu plus de 80 kg à un peu plus de 90. Mais c’est toujours grâce à son intelligence qu’il est si bon. Conrad voit le jeu plus rapidement que d’autres. Il est unique. C’est un grand compétiteur et il a l’amour du jeu. Tout ça déteint sur ceux qui l’entourent. C’est sûrement de ça que je me souviendrais de lu : la taille de son cœur. Je pense qu’il est le genre de mec à prendre pour modèle. » Tana Umaga

Logique que Conrad Smith soit mis à l’honneur pour tout ce qu’il a accompli jusqu’ici … Passé au centre sur le tard, en 1999, à déjà 18 ans, il a su amener toute sa vision et son intelligence  de demi d’ouverture de formation ainsi que tout son courage au service du poste de second centre dont il est littéralement tombé amoureux depuis ! Aujourd’hui une référence absolue, il est peut-être même le plus grand N°13 que les All Blacks aient aligné …

Conrad Smith Kevin Stent Fairfax NZ

Conrad Smith en 2005

Congratulations Lats! Congratulations Snakey!

Crédits : Aotearoa Rugby Union, stuff.co.nz, allblacks.com, Kevin Stent Fairfax NZ, tahitiht.blogspot.com, rugbyHighlights HD

10 réflexions au sujet de « Player of the Week : Des 100èmes rugissantes ! »

  1. Joli parallèle entre deux grands joueurs qui allient parfaitement, selon moi, la tradition à la modernité.
    Deux exemples de fidélité, de leadership et de constance.

  2. Joli coup de projecteur en effet sur ces deux joueurs. Tana Umaga souligne bien je trouve le « cas » Conrad Smith, qui sans avoir un physique exceptionnel en terme de puissance et de vitesse, a su trouver et développer des ressources pour évoluer depuis une dizaine d’années au plus haut niveau.

    D’ailleurs, pour le titre honorifique de plus grand 13 de l’histoire des blacks, qui verriez vous lui disputer cette place ?

    P.S. : Petite pensée pour un autre centre qui vient de tirer sa révérence au niveau international ce week end !

    • Personnellement je suis un inconditionnel de Conrad Smith, mais je pense que son « mentor » Tana Umaga et Bruce Robertson sont également dans la course pour ce titre honorifique. Chaque choix est défendable, justifiable et compréhensible entre ces 3 joueurs là.

      • A partir du moment où tu ne mets pas Christian Cullen à ce poste, tes choix me vont !
        Frank Bunce était plus un premier centre (dans mes vagues souvenirs), sinon il aurait eu sa place ( à mon avis)

        • John Hart doit se sentir seul au monde parfois …

          Frank Bunce était bel et bien un second centre. De très haut niveau. Il fait parti des grands All Blacks mais je le vois un peu en dessous des 3 cités précédemment. Idem pour Frank Mitchinson et Joe Stanley.

  3. On sort un peu du sujet, (j’ai lu que tu parlais de l’éventualité de créer un forum, ce qui pourrait être intéressant), mais en parlant de Tana Umaga, tu ne penses pas qu’il aurait pu aller avec les Blacks jusqu’à la coupe du monde 2007 ? Il me semblait toujours très influent, notamment au niveau du leadership. Peut être que son départ devait permettre justement l’éclosion de Conrad Smith…

    • Oui j’aimerais aussi créer un blog comme celui là, sur le rugby français, et pourquoi pas mettre en place un forum sur ces blogs où les gens pourraient venir « parler rugby ».

      Je pense que c’est toujours plus facile d’en parler après que sur le moment. En 2005, Umaga était au top sur certains matches, mais il commençait à fatiguer un peu tout de même du haut de ses 32 ans. Sûrement qu’une année sabbatique, comme certains ont eu droit ces dernières années aurait été vraiment bien pour lui. Mais ça ne marchait pas comme ça à l’époque.
      Il a préféré partir tout en haut, de lui même après l’année de la Tournée des Lions. Un peu comme O’Driscoll qui pourrait pousser jusqu’en 2015, mais nous ne sommes pas dans leurs têtes, ni dans leurs corps. Je pense que si des joueurs comme ça arrêtent, c’est qu’il y a une très bonne raison.

      Sinon non, son départ n’était pas pour permettre à C.Smith de prendre sa place. Sa succession ne s’est pas faite sans mal, c’était très brouillon. En 2006, Casey Laulala, Mills Muliaina, Conrad Smith, Ma’a Nonu et Isaia Toeava ont eu tour à tour leurs chances.
      Ce n’est qu’en 2008 que Conrad Smith est installé indiscutablement.

Laisser un commentaire