Face au « surplace » des Hurricanes, un éclairage sous l’angle du recrutement. Tana Umaga pour changer la donne ?

Hurricanes_2014

Wellington, la Capitale de la Nouvelle-Zélande, mérite d’avoir une Franchise qui joue le titre … C’est ce que pensent sûrement les fans des « Canes », surtout lorsque l’on voit la qualité de formation des Provinces affiliées à cette Franchise. Avant d’expliquer les carences actuelles du jeu des Hurricanes, il y a un problème, en amont, hors de tout contexte rugbystique lié au terrain qui mérite d’être abordé. C’est donc un article, en coulisse, pour illustrer ce qui pourrait apparaître comme des errements directionnels, des dysfonctionnements ou bien de « surprenantes malchances ».

Les Provinces « appartenant historiquement » aux Hurricanes sont: Wellington, Manawatu, Taranaki, Hawke’s Bay, East-Coast, Poverty Bay , Wanganui, Wairarapa-Bush et Horowhenua-Kapiti.

Les relations entre  Wellington, Hawke’s Bay et Taranaki ne sont pas au beau fixe. Les deux dernières n’étant pas de petites Provinces, elles aspirent à davantage de reconnaissance et les Hurricanes n’ont pas été immensément généreux envers elles.

Mécontente de son sort, Taranaki depuis cette année a désiré et finalement obtenu le fait de se placer sous l’autorité des Chiefs. Ce qui n’est pas illogique du tout, mais qui pose question quant aux stratégies et pouvoirs politiques des Hurricanes

Le décor étant posé, voyons maintenant les différents mouvements de ces dernières années qui peuvent interpeller. Ce qui ressort le plus c’est le manque cruel de timing et le fait que lorsqu’il y a des situations compliquées à gérer, elles sont quasiment toutes solutionnées par des non choix, finissant par tourner à leur désavantage. Récapitulatif:

Commencer la “liste” à partir du cas de John Plumtree semble être un bon début. Coach de Wellington depuis 6 ans, John Plumtree pense prendre la succession de Colin Cooper (en poste de 2003 à fin 2008) à la tête des Hurricanes. La Franchise a comme priorité la continuité et prolonge Cooper au vue des bons résultats obtenus. Plumtree s’exile en Afrique du Sud.

En 2009, Israël Dagg (Hawke’s Bay), que toute la Nouvelle-Zélande adoube comme « nouveau petit prodige » au poste d’arrière est « zappé » car Cory Jane tient alors le poste. Les Highlanders sautent immédiatement sur l’occasion. Comble de l’histoire, Cory Jane est par la suite repositionné sur une aile.

Le « baroudeur » Craig Clarke, revenu dans sa Franchise natale, n’y jouera qu’un an. Il n’est pas conservé et poursuivra désormais sa carrière aux Chiefs, où il deviendra un Capitaine exemplaire.

Courant 2010, Aaron Smith (Manawatu) fait des merveilles avec sa Province. Les Blues le prennent dans leur training squad et Jamie Joseph le titularise à la mêlée des All Blacks Maoris. Les Hurricanes restent eux, incroyablement passifs.

Zac Guildford (Hawke’s Bay) aux Hurricanes depuis 2008, subit une grosse concurrence et décide de signer aux Crusaders où il retrouve son grand ami Israël Dagg. Robbie Fruean (Wellington), jeune et surpuissant ¾ centre, barré par Conrad Smith, part aux Crusaders qui s’accommodent de ses problèmes cardiaques. Alex Tulou et Scott Waldrom (Taranaki) quittent eux aussi les Hurricanes pour, respectivement, Bourgoin-Jallieu et les Chiefs.

Les résultats périclitant, Colin Cooper démissionne fin 2010 … ce qui oblige les Hurricanes à trouver un nouvel entraîneur de façon précipitée. C’est dans ces conditions que Mark Hammett arrive en 2011, dans l’espoir de structurer davantage l’équipe. Terrible RDV manqué, car cette nomination sonne le glas des espoirs des fans de voir Dave Rennie (Coach de Manawatu, ancien 2nd 5/8 de Wellington et ex entraîneur adjoint des Hurricanes) à la tête de leur Franchise. L’occasion est trop belle pour les Chiefs qui le récupèrent l’année suivante …

Les Hurricanes perdent définitivement la main sur le dossier Aaron Smith, qui décide de suivre Jamie Joseph aux Highlanders. Le futur demi de mêlée des All Blacks est loin d’être le seul à partir rejoindre le Clan des Montagnards :

Les Hurricanes n’arrivent pas à convaincre Lima Sopoaga (Wellington) de signer avec eux, là où les Crusaders par exemple, arrivent à faire cohabiter et patienter assez longtemps des joueurs comme Stephen Brett, Colin Slade, Tyler Bleyendaal ou Tom Taylor derrière Dan Carter.

Kurt Baker (originaire de Manawatu, qui joue pour Taranaki), Shaun Treeby (Wellington) et Nick Croswell (Manawatu) les rejoignent. C’est également cette année que Tamati Ellison (Wellington) s’exile au Japon. Lorsqu’il reviendra en Nouvelle-Zélande, il prendra lui aussi la direction de Dunedin.

Et puis, bien sûr, il y a l’épisode « people-esque » entre Ma’a Nonu, Andrew Hore, Piri Weepu et leur nouvel entraîneur.

La coupe est pleine … le clash est fatal et les « 3 historiques » (+ Hosea Gear) font leurs valises.  Les Hurricanes commencent à payer cher (trop cher ?) leurs erreurs et subissent de plein fouet en 2012 les départs massifs de « leurs joueurs » pour les Chiefs de Dave Rennie :

Les joueurs de Manawatu en premier lieu comme Aaron Cruden (qui laisse sa place à Beauden Barrett), Michael Fitzgerald et Asaeli Tikoirotuma. Mais aussi les deux grands espoirs d’Hawke’s Bay que sont Ben Tameifuna (pourtant Neemia Tialata vient de quitter la Nouvelle-Zélande) et Brodie Retallick. (+ Andrew Horrell).

Les exils se poursuivent partout en Nouvelle-Zélande en 2013 avec Jason Emery (Manawatu), Jamison Gibson-Park et Rhys Marshall (Taranaki), Charlie Ngatai et Jason Woodward (Wellington). Pour la petite histoire, John Plumtree tente une seconde fois de venir prêter main forte à sa Franchise de cœur. Il est une nouvelle fois recalé (Il coach désormais les avants de l’équipe d’Irlande en compagnie de Joe Schmidt.)

Hurricanes Pere Noël Lexvnz.com

Plus récemment c’est Richard Buckman et Ross Filipo, auteurs tous d’eux d’une superbe saison ITM avec Hawke’s Bay et Wellington à ne pas être retenus par les Hurricanes. Suite connue, presque logique, ils jouent aujourd’hui pour les Highlanders et pour les Chiefs. Et on peut déjà commencer la liste pour 2015 : Alapati Leiua et Jack Lam sont déjà certains de partir, tandis que Tim Bateman et Faifili Levave semblent penser de plus en plus à un second ticket au Japon.

Comment expliquer autant d’occasions manquées ? Comment rivaliser quand on fait autant de cadeaux ?

C’est un bilan dur à défendre et qui incite peut-être aujourd’hui à beaucoup d’audace de la part des autres Franchises. Cet hiver, les Hurricanes se font attaquer frontalement sur les dossiers Julian Savea et Beauden Barrett par les Crusaders et les Blues. Ça aurait été le pompon …

Dans le meilleur des mondes pour eux et avec une toute autre gestion, les Hurricanes pourraient légitimement aligner ce genre d’équipe aujourd’hui, avec Dave Rennie aux manettes :

Izzy Dagg, Cory Jane, Conrad Smith, Ma’a Nonu, Julian Savea, Aaron Cruden, Aaron Smith, Victor Vito, Ardie Savea, Brad Shields, Brodie Retallick, Craig Clarke, Ben Tameifuna, Dane Coles, John Schwalger.

No coment … Voilà qui aurait sans doute fait décoller Captain Hurricane !

Captain Hurricane

Après 3 défaites consécutives, 8 si on prend les derniers matches de 2013, les perspectives de Mark Hammett s’assombrissent …

Même si Chris Boyd est un sérieux candidat, et que les anciennes « stars » font très rarement de grands entraîneurs, c’est Tana Umaga, joueur emblématique de la Franchise et actuel coach des Counties Manukau qui est perçu aujourd’hui comme l’homme qu’il faut pour redonner vie aux Hurricanes ! A moins que les Hurricanes manquent une nouvelle fois le coche …

A l’avenir, s’ils s’y prennent mieux politiquement, s’ils parviennent à prendre les bons rebonds, qu’ils retrouvent un timing plus avantageux et qu’ils se mettent à faire des choix forts ou à avoir un peu plus de « flair », il y a tout, absolument tout, pour que cette Franchise devienne « Capitale » en Super Rugby.

C’est ce que tout le monde attend !

Crédits : Hagen Hopkins Getty Images, greenandgoldrugby.co, Stuff.co.nz

4 réflexions au sujet de « Face au « surplace » des Hurricanes, un éclairage sous l’angle du recrutement. Tana Umaga pour changer la donne ? »

  1. Comment peux t-on laisser filer Aaron Smith, Israël Dagg ou Brodie Retallick ?? C’est effectivement une question qui laisse sans réponses. Le fait que Weepu ou Jane soient dans l’effectif n’est pas tellement convainquant.

    En retour quels joueurs les Hurricanes ont-ils pris aux Provinces des autres Franchises ? Très peu il me semble. Ben Franks, Tim Bateman et c’est à peu près tout …

    • En retour, les Canes ont Ben Franks, Tim Bateman, Marty Banks, James Marshall, Cardiff Vaega, Jack Lam et Mark Hammett. Pas de quoi compenser les pertes d’une douzaine de All Blacks

Laisser un commentaire