Premiers pas en rugby à XV pour Benji Marshall, un atterrissage tout en douceur

Benji Marshall Saru rugby

Les Blues ont réussi à rapatrier de « gros poissons » à l’intersaison, comme Ma’a Nonu, Jérôme Kaino, Tony Woodcock ou encore Tom Donnelly. Mais l’attente première d’Auckland se concentre principalement sur l’arrivée de l’étincelant treiziste Benji Marshall … Pourquoi cette arrivée crée-t-elle un buzz particulier ? Parce que Benji Marshall enflamme la Ligue (rugby à XIII) depuis une petite dizaine d’années …

 

  • Qui est Benji Marshall ?

« Benji Quentin Marshall », né le 25/02/1985 à Whakatane (Bay of Plenty),  1,81m-93kg

Formé au rugby à XV (jeune adolescent,  il jouait 9, 10 ou 15), il se tourne à 16 ans vers le rugby à XIII et en devient par la suite un acteur majeur. Incontestablement un des joueurs les plus doués de sa génération. (Meilleur joueur du monde en 2010/ Vainqueur de la NRL en 2005/ Champion du Monde en 2008).

  • A quel poste peut-il se convertir ?

Pressenti pour évoluer à l’arrière, il semblerait qu’il ne se soit finalement jamais entraîné à ce poste, les Blues jusqu’à ce jour privilégiant pour lui sur la pré-saison  le poste de demi d’ouverture.

« Il a la personnalité d’un 10, il prend le contrôle, aime exécuter le plan d’un match, nous nous sommes  vraiment concentrés sur cette position. C’est sa position. » John Kirwan

 

  • Aspects positifs :

Grand professionnel, il est aujourd’hui fixé sur son objectif et fait preuve de beaucoup d’abnégation et de sérieux. Selon l’encadrement des Blues il jouit d’une très bonne mentalité,  travaille humblement et dans la bonne humeur.

«Je suis venu en tant que petit nouveau. J’espère seulement que je pourrai apporter ce que je sais faire et ce que j’ai appris dans la Ligue. En tant que joueur mais aussi comme personne et comme meneur. Mais avant tout, je dois m’assurer d’être en bonne forme et continuer à me former. Je suis nerveux, il n’y a aucun doute à ce sujet. Je n’ai pas été aussi nerveux depuis ma première année dans la Ligue. Mais ce n’est pas comme si j’avais peur. C’est plus comme une étape à franchir, c’est le moment d’y aller». Benji Marshall

Finalement son 1er match de préparation depuis plus de 10 ans contre les Hurricanes s’est « plutôt bien passé » même si tout était loin d’être parfait.

« Je pense qu’il était bon. Toute l’équipe a bien joué mais il s’incorpore incroyablement bien et a aidé l’équipe. Pour son premier match, il peut être fier. Il a travaillé très dur.» John Kirwan

 « Jouer contre Benji Marshall, c’est quelque chose auquel je n’ai jamais pensé faire un jour … il a été le meilleur dans son code, c’est quelque chose que je pourrai raconter aux enfants dans quelques années » Marty Banks

Son sens collectif, son profil de « play-maker » aimant animer et passer la balle sont de gros atouts pour les Blues qui possèdent une pléiade de joueurs véloces capables de venir se proposer tout autour de lui. De par sa créativité, sa vision du jeu et sa dextérité « hors normes »  il peut parvenir à fédérer autour de lui une réelle dynamique. Il devrait également avoir la capacité de respecter les plans de jeux, maîtriser les schémas et enchaîner combinaison sur combinaison.

  • Aspects négatifs :

Curieusement, le poste de « meneur de jeu » est bien plus exposé au rugby à XV qu’au rugby à XIII. Cette promiscuité et ce contact bien plus fréquent pourraient avoir un impact sur son jeu pétillant.

«J’avais Ardie Savea qui se promenait sur le terrain et qui venait sur mon intérieur un grand nombre de fois, je pense avoir une bonne idée de ce qui m’attend … c’est intimidant.» Benji Marshall

« Il a très bien tenu le plan du match, le seul souci était quand il est allé au contact plusieurs fois » John Kirwan

Bien sûr les règles, mais aussi le jeu en lui-même, si proche mais si différent du XIII va demander un certain temps d’adaptation.

 « C’était un peu flou pour être honnête. Il y a encore quelques facettes du jeu où je ne sais même pas où me reposer correctement, mais je suis sûr que je trouverai. J’ai eu du mal à me mettre en route, mais quand j’ai commencé à réaliser certaines choses, je n’ai pas mis le feu au jeu mais j’ai réussi à obtenir un certain contrôle. Quand vous n’avez pas le ballon c’est un sport compliqué … mais une fois que nous maîtrisions la possession c’était génial ! J’ai nettoyé quelques rucks, mais je pense que ça n’a pas eu d’impact, en fait ça n’a touché personne … c’est vraiment très différent. J’ai parfois la sensation de ne pas tout comprendre. Comme les règles autour de la mêlée, pour être honnête, je ne fais que deviner. C’est un apprentissage et je veux progresser. » Benji Marshall

Nul ne doute qu’il arrivera à appréhender et assimiler assez rapidement les concepts du rugby à XV mais d’autres secteurs peuvent s’avérer bien plus préoccupants.

La ligne de défense est bien plus proche au rugby à XV et n’a pas les mêmes systèmes de montées.

« La défense est différente avec énormément de systèmes coulissants. Je m’y habitue lentement. J’ai beaucoup à apprendre ».Benji Marshall

Avec une montée plus rapide et plus dense sur le 1er rideau, Benji Marshall voit irrémédiablement son temps de décision et de possession de balle chuter en flèche. Là où ça ne pose pas de problèmes pour des profils comme Israël Folau et Sonny-Bill Williams qui sont repositionnés à l’arrière et au centre, cela peut être problématique pour Benji Marshall s’il évolue à l’ouverture. Le risque qu’il se positionne naturellement trop en profondeur pour retrouver du confort et la possibilité de naviguer existe réellement.

Sa défense et son jeu au pied posent également question. Aussi important que l’attaque de ligne ou que l’animation offensive, le jeu au pied est une arme nécessaire à un demi d’ouverture de haut niveau. Sa défense ne doit pas non plus être un fardeau pour son équipe. A l’heure actuelle, ces secteurs sont des énormes points d’interrogation (il n’a que très peu utilisé son pied dans le match de pré-saison contre les Hurricanes et a été mis à mal par Cardiff Vaega et Tim Bateman à son intérieur et à son extérieur).

  • La « Benji-Mania » va-t-elle envahir le rugby néo-zélandais ?

Il est bien trop tôt pour savoir si Benji Marshall peut briller au rugby à XV, c’est-à-dire avoir une influence sur le jeu d’une Franchise de Super Rugby et venir bouleverser la hiérarchie dans les têtes des coaches nationaux. Raisonnablement,  un passage du XIII au XV prend bien plus d’une année à des postes à responsabilités moindres … la route semble donc encore assez longue. Pourtant, quelques points font penser que son adaptation ne sera pas un échec retentissent et la « Benji-Mania » est déjà plus ou moins en place !

benji Marshall stuff.co.nz

Crédits: Sarurugby, stuff.co.nz, Getty Images

6 réflexions au sujet de « Premiers pas en rugby à XV pour Benji Marshall, un atterrissage tout en douceur »

    • En plus, il n’a pas énormément de temps devant lui. A 28 ans, il va falloir être fort assez vite s’il veut se faire une place.

      Pour moi son poste est encore loin d’être fixé. J’ai quand même hâte de voir ce qu’il donne à l’ouverture !

  1. C’est clairement la grande inconnue de l’année en super xv, mais il semble avoir la motivation et l’ humilité nécessaire pour faire face aux difficultés.
    Les Blues ont clairement besoin d’un 10 performant car Noakles est assez limité.
    Après, concernant les Blacks, ils n’ont vraiment pas besoin d’un autre 10 et l’objectif principal de Marshall est de porter le maillot noir.
    Pas sûr qu’il y parvienne.

  2. C’est un gros parie de la part des Blues pas sur le principe de le recruter mais de le faire jouer 10. Folau s’est très bien adapté au XV en moins d’une saison mais c’était à l’aile et à l’arrière.

    Même si le tempérament du joueur le porte plus vers la charnière, il faudrait mieux qu’il débute en 15 pour les raisons que vous évoquez au niveau de la défense. Cela permettrait de lui laisser prendre de la confiance. Je pense que c’est un aspect important, s’il joue 10 il risque d’avoir trop de pression d’un coup: la conduite du jeux plus l’adaptation.

    Je lui souhaite en tout cas de réussir!

    • Je suis d’accord.

      Mais apparemment ils ne semblent pas privilégier la sécurité. Ce qui les intéresse c’est réussir le « gros coup » et dans cette optique, ils essaient de perdre le moins de temps possible.

      A suivre …

  3. Ping : Player of the Week: Baptême de feu réussi pour Simon Hickey | LEXVNZ

Laisser un commentaire