Questionnaire Lexvnz N°2: Merci à Pierre Villepreux

PierreVILLEPREUX

15 questions posées aux fans du rugby néo-zélandais,

15 réponses pour vivre ensemble notre passion !

Ancien arrière du XV de France (34 sélections de 1967 à 1972), Pierre Villepreux a également fait les beaux jours du CA Brive (1963-65) et du Stade Toulousain (1965-75).

Considéré comme l’un des symboles du principe de l’arrière intercalé et comme un joueur qui compte dans l’histoire rugbystique du N°15, il fait partie des meilleurs joueurs que la France a connus.

Il a par la suite effectué une riche et longue carrière d’entraineur. Il est par exemple pour beaucoup dans le renouveau du Stade Toulousain (Champion en 1985, 86 et 89 avec Jean-Claude Skréla) et a également connu de grands succès à la tête de l’équipe de France (toujours avec J-C.Skréla), avec à la clé deux Grand Chelem (1997 et 98) et une superbe victoire en demi-finale de Coupe du monde face aux All Blacks (1999).

PVillepreux_1

1) Si je vous dis « All Blacks », quelle image vous vient immédiatement en tête ?

Des images d’enfance, celle d’un équipe invincible et mystique car à l’époque elle ne venait pas souvent en France

Edit Lexvnz: Avant que Pierre Villepreux ne les affronte en 1967, la France et la Nouvelle-Zélande ne s’étaient rencontré que 7 fois. (En 1906 à Paris, 1925 à Toulouse, 1954 à Colombes, trois fois en 1961 pour la 1ère tournée en Nouvelle-Zélande et 1964 à Colombes)

 2) Quel entraîneur néo-zélandais vous a, ou vous impressionne le plus ?

Charly Saxton que j’ai pu rencontrer lors de ma première tournée en Nouvelle-Zélande en 1968.

Edit Lexvnz: Charly Saxton (1913-2001) « Une des légendes néo-zélandaises les plus appréciées »

 

CharlieSaxton

Demi de mêlée des All Blacks (7 matches dont 3 tests en 1938) qui a vu sa carrière écourtée en raison de la seconde guerre mondiale.

Il a ensuite repris une brillante carrière d’entraineur et de dirigeant (Coach d’Otago 1950-57, Manager des All Blacks 1967, consultant à la NZRU de 1957 à 1971, Président de la NZRU en 1974)

En 1967, il dirige la grande tournée en Grande Bretagne et en France où les All Blacks terminent invaincus (17 matches, 16 victoires, 1 nul). Fred Allen était alors l’ entraîneur et Brian Lochore le capitaine. Cette tournée est toujours considérée aujourd’hui comme l’une des plus réussies et des plus populaires.

Lorsqu’il prit la succession de Vic Cavanagh à Otago, Charly Saxton a continué de perfectionner et d’assoir les principes de base du rugby néo-zélandais : « Le placement, la possession et le rythme ».

« Charlie était un merveilleux petit bonhomme, une personne exceptionnelle. Il était un exemple en Nouvelle-Zélande et était reconnu comme quelqu’un de valeur, que ce soit à la guerre (il termina sa carrière de soldat comme Major du 19ème régiment de blindés) ou dans le rugby. » Fred Allen.

3) Quelle époque et quelle année avez-vous le plus apprécié ?

Il n’y a pas de mauvaise équipe All Blacks

Les générations se succèdent, les bons résultats aussi. La qualité du jeu produit va avec.

4) Quel match, quelle victoire et quelle défaite des All Blacks sont pour vous les plus inoubliables ?

Je dirais le test-match que j’ai joué en 1968 à l’Eden Park. Nous avons perdu le match mais marquons trois essais et deux refusés par l’arbitre Néo-Zélandais contre deux aux Blacks

Avec la vidéo nous aurions gagné le match mais avons gagné par la qualité de notre jeu l’estime du public.

Edit Lexvnz: Juste après le 1er Grand Chelem des Bleus, la FFR organise une série de tests matches en Hémisphère Sud, dont 3 en Nouvelle-Zélande. L’équipe de France joue vraiment bien, mais repart avec 3 défaites. Ce qui aura le don d’énerver Albert Ferrasse, alors Président de la fédération, qui déclare que l’équipe de France ne reviendra en tournée en Nouvelle-Zélande uniquement si les rencontres sont arbitrées par des arbitres neutres et si les All Blacks effectuent une véritable tournée en France.

Le match en question : 10/08/1968 à l’Eden Park (Auckland), 55 000 personnes

NOUVELLE-ZELANDE 19 : 2 essais de Sid Going, 2 pénalités et 2 transformations de Fergie McCormick, 1 drop de Wayne Cottrell.

1 A. E. Hopkinson/ 2 B. E. McLeod/ 3 K. F. Gray/ 4 S. C. Strahan/ 5 C. E. Meads/ 6 K. R. Tremain/ 7 I. A. Kirkpatrick/ 8 B. J. Lochore (C)/ 9 S. M. Going/ 10 E. W. Kirton/ 11 M. W. O’Callaghan/ 12 W. D. Cottrell/ 13 G. S. Thorne/ 14 O. G. Stephens/ 15 W. F. McCormick

FRANCE 12: 3 essais de Jean-Pierre Lux, Jean Trillo et Christian Carrere, 1 drop de Claude Dourthe.

1 M. Lasserre / 2 M. Yachvili / 3 J. C. Noble / 4 E. Cester / 5 B. Dauga / 6 C. Carrere (C) / 7 M. Billiere / 8 W. Spanghero / 9 J. L. Berot / 10 J. Maso / 11 J. P. Lux / 12 J. Trillo / 13 C. Dourthe / 14 J. M. Bonal / 15 P. Villepreux

 5) Quelle action ou quel geste des All Blacks vous ont le plus marqué ? Avez vous une anecdote personnelle à partager ?  

Rien de spécial si ce n’est la gloriole acquise lors du 2ème test à Wellington en réussissant une pénalité de plus de 60 mètres.

Kiwi_5

Edit Lexvnz: 27/07/1968 à l’Athletic Park de Wellington (49 000 personnes)

NOUVELLE-ZELANDE 9 : 3 pénalités de Fergie McCormick

1 A. E. Hopkinson/ 2 B. E. McLeod/ 3 K. F. Gray/ 4 S. C. Strahan/ 5 C. E. Meads/ 6 K. R. Tremain/ 7 I. A. Kirkpatrick/ 8 B. J. Lochore (C)/ 9 C. R. Laidlaw/ 10 E. W. Kirton/ 11 M. W. O’Callaghan/ 12 W. D. Cottrell/ 13 I. R. MacRae/ 14 G. S. Thorne/ 15 W. F. McCormick

FRANCE 3: 1 pénalité de Pierre Villepreux

1 J. Iracabal / 2 J. P. Baux / 3 J. M. Esponda / 4 A. Plantefol / 5 B. Dauga / 6 M. Greffe / 7 B. Dutin / 8 W. Spanghero / 9 M. Puget (C) / 10 C. Boujet / 11 A. Campaes / 12 J. Maso / 13 J. Trillo / 14 J. M. Bonal / 15 P. Villepreux

Villepreux_pen

Pierre Villepreux possédait un coup de pied phénoménal qui lui a permis de passer des pénalités à très longues distances tout au long de sa carrière.

6) Quelle est pour vous la qualité principale des All Blacks ? A quel poste selon vous, les All Blacks ont une longueur d’avance ?

Nous sommes en Nouvelle-Zélande dans une culture rugbystique particulière.

Le beau rugby reste leur priorité. Ils veulent bien gagner mais pas n’importe comment et dans ce cadre, il existe une synergie nationale qui existe des plus jeunes jusqu’au plus haut niveau. Les résultats leur donnent raison.

7) Quel All Blacks auriez vous aimé voir évoluer ?

Toutes les équipes m’ont intéressé, sans préférences particulières pour certains joueurs.

8) Quel est selon vous le plus grand All Blacks de l’Histoire ? Quel est votre « héros d’enfance » ?

Dans le même ordre d’idée, le meilleur n’a de sens que dans le cadre du collectif

Gamin, je connaissais mieux les joueurs de l’époque de Moncla (tournée française de 61 ou 62).

Edit Lexvnz: La tournée en Nouvelle-Zélande de 1961

C’est la toute 1ère tournée française sur le sol néo-zélandais, mais c’est également la 1ère fois qu’une nation fait une tournée en Nouvelle-Zélande avec au programme 3 tests contre les All Blacks. Les 3 tests furent perdus par la France, mais les joueurs français ne repartirent pas bredouilles pour autant, car ils étaient acclamés partout où ils se rendaient. Cette tournée marque clairement le début d’une chaleureuse amitié entre les deux équipes.

Les noms des joueurs français venus défier les All Blacks de Wilson Whineray, Colin Meads et Don Clarke sur leurs terres : Amédée Domenech, Jean Laudouar, Pierre Cazals, Gérard Bouguyon, Jean-Pierre Saux, Michel Crauste, François Moncla (le capitaine), Michel Celaya, Pierre Lacroix, Pierre Albaladejo, Guy Calvo, Guy et André Boniface, Henri Rancoule, Michel Vannier, Jacques Rollet, Marcel Cassiede, Guy Camberabero, Jean Pique, Claude Lacaze, Roland Lefevre et Jean Dupuy.

FrançoisMONCLA   

9) Quel est le joueur en Nouvelle-Zélande que vous trouvez le plus sous-côté ?

Difficile de répondre.

10) Quel All Blacks aimeriez-vous rencontrer ?      

Pas de préférence car j’ai eu la chance et je l’ai toujours de pouvoir les rencontrer quand je vais en Nouvelle-Zélande ou en France lors de leur tournée car j’ai bien connu et connais bien les différents entraîneurs.

11) Quel mot utiliseriez vous pour définir au mieux les All Blacks ?

Fierté d’être un All Black.

12) Quel est d’après vous le principal défaut des All Blacks ?

Ceux de tous les joueurs de rugby.

13) Qu’est-ce qui vous plait le plus chez les All Blacks ?

Leur volonté de produire un rugby spectaculaire qui mentalement, dans leur tête est synonyme de bons résultats.

14) Selon vous, quel joueur Français actuel aurait sa place dans le XV des All Blacks ?

Potentiellement beaucoup de joueurs, mais il leur faudrait évoluer dans un contexte culturel différent, ce qui n’est pas le plus facile.

15) Quel est selon vous, le jeune joueur qui deviendra à l’avenir un grand All Blacks ?

Il me paraît difficile de répondre à cette question beaucoup trop large.

3 réflexions au sujet de « Questionnaire Lexvnz N°2: Merci à Pierre Villepreux »

  1. C’est vrai qu’il botte parfois en touche, dommage, je suis sûr qu’il aurait pas mal de choses à dire pourtant

    Merci quand même, je ne connaissais pas du tout Charly Saxton

  2. Ping : Questionnaire Lexvnz N°3: Merci à Jourdan, supporter N°1 des All Blacks sur Grenoble ! | LEXVNZ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *