Un bilan « noir de plaisir »: les All Blacks une nouvelle fois invincibles lors du Rugby Championship 2013

steve-hansen1-1200

Après la série victorieuse face aux Bleus de Philippe Saint-André, l’objectif des All Blacks pour ce second Rugby Championship, était clair: ne pas lâcher la Bledisloe Cup, conserver l’invincibilité face aux Argentins, et maintenir la légère avance face aux Sud-Africains. En un mot : Gagner l’édition 2013.

C’est chose faite avec une 12ème victoire (en 18 éditions) et un 6ème « Grand Chelem » à la clé. Tout en sachant que l’Australie n’était pas au mieux et que l’Argentine est encore « limitée », les deux rencontres face aux Springboks étaient des vrais tests matches pour les All Blacks.

Les All Blacks affichent désormais le décompte suivant : 84 matches joués, 62 gagnés, 22 perdus.

Le bilan : Sans faute. 6 matches, 6 victoires : Australie AUS-NZ/ NZ-AUS, Argentine NZ-ARG/ ARG-NZ et Afrique du Sud NZ-AFS/ AFS-NZ.

28 points au classement général (soit 2 points de plus qu’en 2012). 202 points marqués, 115 encaissés. Une moyenne de plus de 15 points d’écart par match.

 

La manière: Calmes et sereins. Sans s’affoler, ils ont donné ce qui était nécessaire à chaque fois pour virer en tête aux moments importants (24 essais en 6 matches tout de même). Dominateurs face aux Australiens, sans forcer face aux Argentins, combatifs face aux Sud-Africains. Le dernier match (AFS-NZ 2013) restera d’ailleurs dans l’Histoire du rugby international.

Ce qu’il faut retenir de positif : La capacité d’adaptation. Qu’importe ce que l’adversaire propose, cette équipe semble avoir les moyens de s’adapter et d’y répondre. Même en cours de match.

La défense : Dure à passer totalement (88,6% de réussite aux plaquages). Même lorsque des cleanbreaks sont concédées, il y a parfois l’impression qu’il y aura toujours quelqu’un pour venir rattraper les situations mal engagées. La défense a été peut être fragile sur les ballons portés, mais le dernier match a montré qu’ils avaient encore et toujours trouvé comment solutionner rapidement le problème. 10 essais encaissés, dont 4 lors du dernier match. Une seule « clean sheet » face aux Argentins.

La mêlée : Sûrement moins dominatrice que ces dernières années (74,7% de réussite seulement sur l’ensemble du tournoi). La mise en place des nouvelles règles, l’état de forme de certains joueurs et l’absence de gros pousseurs comme B.Thorn ou L.Romano ont clairement pesé sur le niveau global de la mêlée noire. Mais avec les moyens à disposition, même dominés par moments, ils ont toujours mieux terminé les rencontres que leurs adversaires.

La touche : Près de 82% de réussite. De mieux en mieux au fil du tournoi, jusqu’à « dominer » les spécialistes Sud-Africains lors du dernier match. Pas mal d’options même si S.Whitelock et K.Read sont les pistes privilégiées. B.Retallick monte désormais régulièrement au contre pour enrayer et déstabiliser l’alignement adverse. S.Luatua a montré qu’il avait également de bonnes dispositions sur cette phase de jeu.

Le jeu au sol : En amélioration depuis la série face aux Français. Les All Blacks n’ont été mis en difficulté que lors du match à l’Eden Park face aux Springboks. Le rendement aux rucks semble plus compliqué à gérer quand R.McCaw n’est pas là. Mais la performance de S.Cane face aux Argentins a de quoi donner bon espoir. Ils terminent sur un superbe 100% à l’Ellis Park. (96,2% de réussite sur l’ensemble du tournoi).

Le jeu au pied : Très utilisé (29 fois par match en moyenne) c’est un des points positif du tournoi. Mentions particulières à I.Dagg qui a une longueur de dégagement impressionnante et A.Smith qui est redoutablement précis lorsqu’il opte pour du jeu au pied de pression. On a également vu A.Cruden, D.Carter, M.Nonu, C.Smith et B.Smith jouer très justement au pied dans diverses situations.

Les tirs aux buts : 74,1% de réussite. Pas franchement le gros point fort de l’équipe. D.Carter et A.Cruden sont un peu sur courant alternatif, mais répondent finalement bien présent dans l’ensemble. B.Barrett par contre a montré énormément de calme et de sang froid dans cet exercice.

L’animation offensive : 5 demis d’ouverture en 6 rencontres. Ce n’est pas le moyen idéal d’assurer de la continuité dans l’animation, pourtant, quel que soit le 10 qui joue, l’équipe ne semble pas en pâtir et les joueurs s’inscrivent avec leurs différentes qualités parfaitement bien aux systèmes. Il y a également eu davantage d’essais inscrits sur des lancements de jeu que contre les Bleus. Les All Blacks terminent le tournoi avec une moyenne de 4 essais, 9 offloads, 6 cleanbreaks et 21 défenseurs battus par match.

L’état d’esprit : Les jeunes qui arrivent débordent d’envie et les anciens ont toujours autant soif de victoire. Malgré quelques pépins physiques plus ou moins graves (M.Nonu, D.Carter, A.Cruden, B.Barrett, K.Read, R.McCaw, L.Messam, L.Romano, O.Franks), l’équipe est restée sérieuse, appliquée et mobilisée match après match.

La stratégie : Ce qui ressort le plus, c’est la volonté d’être impitoyable en attaque, de ne rien lâcher en défense, de ne jamais s’affoler, quelles que soient les circonstances, de rester patients et de garder confiance en son jeu.

La discipline : 11 fois pénalisés en moyenne par match, surtout sur des mêlées ou sur des fautes « utiles » au sol. Les All Blacks ont également reçu tout de même 5 cartons jaunes, dont ceux de M.Nonu et B.Franks évitables.

Les regrets : Éventuellement le fait de n’avoir pas pu jouer un match contre les Argentins sans que la pluie ne soit présente.

Quelle sonnette d’alarme tirer ? : La réserve au poste de demi de mêlée est-elle si encourageante que cela ? Qui derrière A. Smith ? Il semble que ce « chantier » qui était plutôt bien lancé, soit désormais un peu ralenti.

La phrase pour conclure : « Nous voulons rester l’équipe à battre. On ne gagnera pas toujours, mais on continuera à vouloir nous améliorer. C’est notre objectif ». RICHIE McCAW

Total des notes Lexvnz :

  • 44 POINTS: Kieran Read (6, 7, 8, 8, 6 et 9). « Joueur du Rugby Championship ». 3 performances de très haut niveau.

KieranREAD_GettyImages

  • 43 POINTS : Conrad Smith (8, 7, 6, 7, 7 et 8). Son « rythme de croisière » est simplement incroyablement élevé.
  • 42 POINTS: Ben Smith (9, 7, 6, 6, 7 et 7), 8 essais, 11 cleanbreaks, un triplé lors du match d’ouverture, repositionné sur l’aile droite des All Blacks depuis l’indisponibilité de C.Jane, il fait sensation ! Aaron Smith (8, 8, 8, 6, 5 et 7), un départ incroyable face à Will Genia, puis il a baissé de pied pour enfin se reprendre et finir en beauté à l’Ellis Park face à Fourie Du Preez. Peut-être un peu dépendant de l’affiche pour performer.  Sam Whitelock (6, 7, 7, 7, 7 et 8), un des plus réguliers, dont le niveau de performance n’est jamais mauvais. Il fait à 26 ans, déjà partie des cadres de cette équipe.

BenSmithTRY

  • 41 POINTS : Julian Savea (7, 6, 7, 7, 7 et 7). Il entame sa 1ère saison avec les All Blacks dans la peau d’un véritable titulaire au poste et semble progresser dans de nombreux domaines.
  • 40 POINTS: Brodie Retallick (4, 8, 7, 8, 6 et 7). Devenu titulaire indiscutable suite à la blessure de L.Romano dès les premières minutes du tournoi, il a pu prendre ses marques et montrer tout son potentiel. Il est assurément l’une des satisfactions individuelles de la compétition pour les All Blacks.
  • 36 POINTS: Israël Dagg (6, 7, 6, 5, 5 et 7). Toujours titulaire, il a néanmoins connu des hauts et des bas. Deux bons matches malgré tout, et un jeu au pied toujours très important pour les All Blacks. Tony Woodcock (5, 7, 6, 6, 5 et 7), arrivé en méforme, il a eu du mal a retrouvé son niveau de d’habitude mais n’a jamais été complétement dépassé. A su tout de même sortir de bons matches.
  • 34 POINTS : Ma’a Nonu (7, 6, 6, 8 et 7). Gêné au début du Rugby Championship par une cheville douloureuse qui lui a fait manquer une rencontre. Toujours présent et d’une utilité rare pour cette équipe des All Blacks. Excellent à La Plata.
  • 31 POINTS : Andrew Hore (6, 6, 6, 6 et 7). Il n’évolue plus à son meilleur niveau, mais il a encore rendu de très bons services lors de ce Rugby Championship 2013.
  • 30 POINTS: Steven Luatua (7,7, 7, 2, 4 et 3). Un départ tonitruant, tenant incroyablement bien son poste pour un débutant. Il a ensuite laissé sa place à Liam Messam et a été d’une aide intéressante en seconde ligne.
  • 29 POINTS : Richie McCaw (7, 7, 7 et 8). On pouvait penser qu’il serait à court de rythme pour ce tournoi, mais il est bel et bien de retour. Même le fait d’être blessé en cours de compétition ne l’a pas empêché de faire son meilleur match juste derrière.
  • 26 POINTS : Charlie Faumuina (4, 3, 6, 3, 4 et 6). Très à l’aise en tant qu’ « impact player », il a également assuré ses deux titularisations.
  • 25 POINTS : Owen Franks (7, 7, 7 et 4). Sans être excellent il a réalisé 3 bons premiers matches. Il a connu une fin de tournoi perturbée à cause d’une blessure à l’aine.
  • 24 POINTS : Sam Cane (3, 3, 7, 8 et 3). 2 titularisations, 3 rentrées en jeu. Toujours bon, il a « passé un cap » à l’Eden Park et été excellent à la Plata.
  • 21 POINTS : Liam Messam (7, 6 et 8). Blessé en début de tournoi, il a fait un excellent retour. Deux très bons matches pour le capitaine des Chiefs, dont un superbe dernier match à l’Ellis Park.
  • 20 POINTS : Aaron Cruden (8, 6 et 6). Une superbe performance contre l’Australie puis deux matches corrects. Fragile, il a encore été souvent gêné par des petites blessures.
  • 17 POINTS : Beauden Barrett (3, 3, 4, 3 et 4) et Charles Piutau (3, 4, 4, 3 et 3). Aucune titularisation, mais jamais décevants quand ils sont rentrés. Bien au contraire ! B.Barrett monte clairement en puissance et C.Piutau semble avoir des fourmis dans les jambes.
  • 15 POINTS : Dane Coles (4, 2, 6 et 3). 3 entrées en jeu assez différentes, il n’est pas encore régulier à ce niveau de jeu. Une titularisation encourageante face aux Springboks.
  • 14 POINTS: Tawera Kerr-Barlow (3, 2, 3, 3, 1 et 2) et Wyatt Crockett (2, 2, 3 et 4). A chaque fois rentré en jeu, T.Kerr-Barlow a semblé de plus en plus brouillon dans son jeu. Jamais réellement tranchant, il termine le tournoi de façon très mitigé, dont une très mauvaise rentrée à La Plata. Wyatt Crockett a connu un début de Rugby Championship en dessous de ce qu’il avait montré lors des deux premiers matches face aux Français. Il se reprend très bien sur la fin, avec une très bonne rentrée à l’Ellis Park.
  • 12 POINTS : Dan Carter (6 et 6). Entre deux blessures, il a assuré ses matches de façon très convenable pour lui.
  • 10 POINTS: Keven Mealamu (3, 3 et 4), Ben Franks (4, 3 et 3) Aucune titularisation pour ces deux joueurs, une très bonne rentrée chacun. K.Mealamu semblait de mieux en mieux dans la compétition et B.Franks est toujours « frais » lorsqu’il rentre en cours de match.
  • 7 POINTS: Tom Taylor (7). Solide 1ère titularisation contre les Wallabies.
  • 6 POINTS: Luke Romano et Francis Saili (6), Jeremy Thrush (3 et 3). Luke Romano s’est blessé très tôt dans la compétition. 1ère titularisation intéressante pour Francis Saili et deux bonnes entrées en jeu pour J.Thrush.
  • 4 POINTS : Ryan Crotty (4), très bon lorsqu’il est venu sur le champ contre l’Australie.
  • 3 POINTS : Matt Todd et Colin Slade (3), auteurs tous les deux d’une bonne entrée en jeu.

Les moyennes (des joueurs ayant au moins pris part à deux titularisation ou a trois entrées) :

  • Au-dessus du lot (+7) : K.Read 7,33, B.Retallick 7,27, R.McCaw 7,25 et C.Smith 7,16.

Brodie_Retallick_3news.co.nz

  • Niveau très satisfaisant (7) : B.Smith, A.Smith, S.Whitelock, et L.Messam 7.
  • Bon niveau (6,5-6,99) : S.Cane 6,85, J.Savea 6,83, B.Barrett, C.Piutau et M.Nonu 6,8, K.Mealamu, B.Franks et A.Cruden 6,67, S.Luatua 6,66, C.Faumuina 6,5
  • Niveau correct (6-6,49) :O.Franks 6,25, A.Hore 6,2, D.Carter, D.Coles, T.Woodcock, et I.Dagg 6.
  • En dedans: (-6) : W.Crockett 5,5 et T.Kerr-Barlow 4,66.
  • Temps de jeu insuffisant: T.Taylor, L.Romano, J.Thrush, F.Saili, M.Todd, R.Crotty et C.Slade

Crédits: Photos 3news.co.nz, Getty Images, L’Equipe.fr

6 réflexions au sujet de « Un bilan « noir de plaisir »: les All Blacks une nouvelle fois invincibles lors du Rugby Championship 2013 »

  1. Difficile de trouver à redire après une telle performance. Le seul point à relever me semble la profondeur de banc en 9 et au centre.

    En 9 je ne suis pas d’accord pour dire que c’est la sonnette d’alarme.Je trouve qu’ il y a du réservoir quand même: Perenara et Ellis peuvent être appelés et Weepu a été envisagé à nouveau. Donc quantitativement ça semble bon surtout si TKB progressait enfin. Sur le plan qualitatif Smith semble en effet un peu seul devant sans que cette situation soit pour moi plus grave qu’au centre.

    A ces postes justement, j’ai cru comprendre que Ben Smith sera essayé en 13, je ne pense pas que ce soit une bonne idée mais j’espère qu’il va surprendre agréablement. En 12 Saili et Crotty voire Taylor ou même Carter peuvent être alignés. Donc là aussi même en cherchant la petite bête difficile de la trouver.La quantité et une certaine qualité sont là, reste à créer des automatismes et de l’expérience.

    Donc rien d’inquiétant à cour et moyen terme. Mais tant mieux pour les All Blacks!!

    • Salut Duchene, et merci de participer :)

      Tu n’es pas loin d’avoir raison. Quantitativement il y a du monde. Et qualitativement, ce serait injuste de dire que le potentiel n’est pas là. Peut-être que j’exagère en parlant de sonnette d’alarme.

      Cependant, S.Hansen cherche à trouver des alternatives aux « gestionnaires » A.Ellis et P.Weepu.
      Et après A.Smith, T.Kerr-Barlow a déçu sur ce qu’il a montré (à mon sens). Peut-être arrivera-t-il à redresser la barre, mais il m’a semblé vraiment brouillon.
      TJ.Perenara n’a pour l’instant pas encore été testé. Il a également un incroyable potentiel et j’ai hâte de le voir au niveau international. Mais il affiche également quelques lacunes, qui sont encore visibles en Super Rugby.
      C’est en ce sens, que le « chantier » du second d’A.Smith me semble perdre un peu de vitesse. Ce n’est pas un point catastrophique, mais il ne faudrait pas qu’il prenne une mauvaise direction, ni qu’il s’éternise.

      B.Smith devrait vraisemblablement effectivement être aligné en second centre contre les Wallabies. Je crois que tout le monde partage les mêmes doutes à ce sujet. Impatient quand même de voir ce que ça donne

    • Egalement un peu court au talon

      Pas sûr qu’ Hore et Mealamu soient en bonne condition en 2015.

      Reste seulement Coles, voir Elliot ou Flynn avec de l’expérience. Il va falloir tester

Laisser un commentaire