Le Ranfurly Shield semble avoir enfin choisi son camp: celui de Counties Manukau

Counties_Manukau_RanfurlyShield_2013

4 vainqueurs en 4 matches ! Cette année, le Ranfurly Shield a fait le tour de la Nouvelle-Zélande et s’est avéré « indéfendable » jusqu’à ce que les Steelers de Counties Manukau mettent la main dessus. Retour sur l’épopée 2013 du plus prestigieux trophée du rugby néo-zélandais :

Kiwi_1

  • 1ère journée : WAIKATO vs Northland

En 2012, Waikato arrache à Taranaki le bouclier à la dernière occasion et ambitionne secrètement en 2013 de rester invaincu à domicile afin de le conserver.

2013 commence sur les chapeaux de roue avec une 1ère défense victorieuse face au Northland.

WAIKATO 31: Essais de Rory Grice, Joe Webber et Toby Smith/ 4 pénalités et 2 transformations de Trent Renata. 

NORTHLAND 22: Essai de Sonatane Takalua/ 5 pénalités et 1 transformation de Ben Seymour.

A l’image de Rene Ranger, qui pour être présent déclina un squad des All Blacks, le Taniwha a à cœur de ramener le trophée au Northland. Le challenger est clairement au niveau de l’évènement pour ce match d’ouverture, mais l’exploit n’a pas eu lieu.

Waikato remporte sans surprise cette rencontre. Le fossé entre les équipes est mince et laisse planer quelques doutes sur la solidité des joueurs d’Hamilton.

  • 2ème journée : Waikato vs OTAGO

Otago shield

Tony Brown n’a jamais obtenu le trophée en tant que joueur,  il le gagne en tant qu’entraîneur !  Otago retrouve le Ranfurly Shield, 56 ans après l’avoir perdu en 1957.

 « Toute la province d’Otago est sur la lune, il y a eu beaucoup de chagrin d’amour entre Otago et le Ranfurly Shield », déclarait Tony Brown après la rencontre. Effectivement, cela faisait 22 occasions qu’Otago tentait sa chance. Toutes manquées.

Pourtant entreprenants, les hommes de John Walters confondent trop souvent vitesse et précipitation. L’évènement  les dépasse quelques peu  et ils ne trouvent pas les ressources et la patience nécessaires pour revenir sur les joueurs surmotivés et sans pression d’Otago.

L’occasion est trop belle pour les Razorbacks, trop historique pour être ratée encore une fois.

Ils font tomber les Mooloo’s men à Hamilton et des joueurs comme Michael Collins, TJ Ioane, Hayden Parker, Liam Coltman ou Fa’asiu Fuatai confirment le renouveau de la province.

WAIKATO 19: Essai de Tim Mikkelson/ 4 pénalités et 1 transformation de Trent Renata

OTAGO 26: Essais d’ Hayden Parker et TJ Ioane/ 4 pénalités et 2 transformations d’Hayden Parker

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=28bMqjxQ0Vw&w=480&h=360]

  • 3ème journée: Otago vs HAWKE’S BAY

Magpies_Shield

La folie gagne cette fois la région d’Hawke’s Bay, lorsque que les Magpies remportent à leur tour le bouclier.

C’est une véritable vague noire et blanche qui s’abat sur l’équipe  de retour à Napier. Tout le monde veut saluer l’arrivée du Ranfurly Shield que la province n’a plus vu depuis 1969 (44 ans).

L’aventure d’Otago et du bouclier s’arrête donc  là. Sûrement trop axés sur l’affrontement et accusant le coup d’avoir à assumer toute cette pression, ils se font piéger par les « artistes » d’Hawke’s Bay, emmenés par Ihaia West, Gillies Kaka, Alby Mathewson, Telusa Veainu ou Richard Buckman.

OTAGO 19: Essais de Jayden Spence et Buxton Popoali’i/ 3 pénalités d’Hayden Parker

HAWKE’S BAY  20 : Essais de Telusa Veainu et d’Ihaia West/ 2 pénalités et 2 transformations d’Ihaia West

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=cX0orNy5yJM&w=480&h=360]

* Régis Lespinas (Hawke’s Bay) est le 1er français à remporter le Ranfurly Shield

  • 4ème journée: Hawke’s Bay vs COUNTIES MANUKAU

C’est au tour des Steelers de prendre possession du Ranfurly Shield qui décidemment ne tient pas en place.

Les journées historiques s’enchaînent puisque Counties Manukau fête tout simplement son 1er bouclier. Jamais auparavant le Ranfurly Shield n’était parvenu dans cette province du Sud d’Auckland !

Les Magpies ont pourtant tout tenté, mais c’était le jour des Steelers !

« Quelques-uns de nos gars se sont réveillés ce matin en pensant que c’était un rêve, mais c’est vrai » déclarait leur coach Tana Umaga. Après la victoire des Chiefs en Super Rugby, c’est, comme un symbole, au tour de la province polynésienne de Counties Manukau de faire vibrer la ville de Pukekohe.

Ce n’est pas seulement une formidable récompense pour toute une communauté, c’est également la 1ère fois que Tana Umaga pose ses mains sur le « Log o’ Wood » : « C’était assez impressionnant, quand nous étions assis dans l’aéroport d’Hawke’s Bay, il n’y avait pas seulement des partisans des Steelers,  mais également des gens qui attendaient leur vol, mais qui venaient voir ou tenir le bouclier.  C’est ça le bouclier, c’est un bien national. ».

HAWKE’S BAY 24: Essais de Gillies Kaka et Mark Atkins/ 4 pénalités et 1 transformation d’Ihaia West

COUNTIES MANUKAU 27: Essais de Sherwin Stowers, Sean Reidy et Sikeli Nabou/ 4 pénalités de Baden Kerr

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=OreWMwvMWFU&w=480&h=360]

  • 5ème journée: COUNTIES MANUKAU vs Taranaki

Peu perturbés par l’affaire “Tana Umaga-Glen Jackson”, les Steelers défendent sans souci le Ranfurly Shield face aux jeunes de Taranaki.

Ils brisent également le sort réservé aux détenteurs du bouclier cette année et semblent être totalement régénérés par leur victoire historique. Counties Manukau a dû attendre tellement longtemps avant d’en gagner un, ce n’est sûrement pas pour le laisser repartir tout de suite.

COUNTIES MANUKAU 44: Essais d’Hika Elliott, Jimmy Tupou, Frank Halai (2), Kane Hancy et Rey Lee-Lo/ 2 pénalités et 2 transformations de Baden Kerr/ 2 transformations d’Ashee Tuala

TARANAKI 7: Essai de Carl Carmichael transformé par Beaudein Waaka

  • 6ème journée: COUNTIES MANUKAU vs Waikato

Pour ce derby, Waikato a l’occasion de retrouver son bien du début de saison, en vain. Les Steelers sont sous le charme du Ranfurly Shield, portés par 12 000 fans qui ne cessent de les encourager vigoureusement.

Counties Manukau est la 1ère équipe cette année à défendre en patron le trophée. Sans nervosité et complètement revigorés depuis le retour d’Augustin Pulu, ils sortent logiquement vainqueurs d’un thriller à 7 essais.

Après la victoire en Championship l’année dernière, le Ranfurly Shield cette année, l’influence de Tana Umaga est assez conséquente : « Il est pour beaucoup dans la façon dont les joueurs jouent, parce que nos joueurs n’ont pas beaucoup d’expériences » déclare Errol Brain, ancien All Blacks et capitaine des Steelers.  « Tana et Steve (Jackson) ont créé les conditions propices pour eux, afin qu’ils jouent un très bon rugby ».

COUNTIES MANUKAU 37: Essais de Sherwin Stowers, Augustin Pulu, Fritz Lee et Tony Pulu/ 4 transformations et 3 pénalités de Baden Kerr

WAIKATO 25: Essais de Trent Renata, Rory Grice et Shane Christie/ 2 pénalités et 2 transformations de Trent Renata

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=iDQu084_rZg&w=480&h=360]

Il reste  encore une marche à Counties Manukau pour finir en beauté et profiter jusqu’à l’année prochaine du légendaire Log o’ Wood !  Pour cela, les Stags du Southland doivent être reçus comme il se doit le 11 octobre.

SAVE THE DATE !

Crédits : Photos Photosport, stuff.co.nz, getty Images, Dessin Lexvnz, Vidéos GlobalRugby, NZAUTV8, RugbyHighlightsHD

3 réflexions au sujet de « Le Ranfurly Shield semble avoir enfin choisi son camp: celui de Counties Manukau »

    • C’est déjà arrivé, mais c’est assez rare.

      En 2007 il y avait également eu 3 nouveaux détenteurs (Waikato, Canterbury, Auckland) en plus du tenant (North Harbour).

      Sinon il faut remonter à 1996, 1974 et 1927 pour retrouver cette même situation.

      Le record du genre c’est 1950: le tenant + 4 nouveaux détenteurs. Les Steelers devront donc se méfier du Southland qui avait fait l’exploit à Christchurch en 2011.

      Pour l’explication, les 4 vainqueurs de cette année étaient d’un niveau similaire. Certaines provinces étaient peu habituées à détenir le bouclier (à part Waikato). Otago et Hawke’s Bay ont peut-être été dépassé par l’évènement.

      Peut-être ont-ils trop fait la fête également … :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *