Les All Blacks assurent l’essentiel sous la pluie d’Hamilton … mais perdent Richie McCaw

Pumas_01_13aaron-smith

Avec des conditions climatiques difficiles, les All Blacks, sous l’impulsion de Kieran Read et Aaron Smith, l’emportent 28 à 13 face à d’appliqués et solides Argentins.

Comme l’année dernière, les All Blacks entament la rencontre en encaissant un essai argentin dans les premières minutes du match. Juan Manuel Leguizamon plonge dans l’en-but suite à un en-avant dans une zone fatidique de Francis Saili, impeccablement exploité par les Pumas. Après la transformation de Nicolas Sanchez, le score est de 7-0 pour l’Argentine dès la 5ème minute du match.

Les Argentins qui comptent dans leur staff technique un certain Graham Henry défendent remarquablement. Ils glissent à merveille et parviennent à contenir les attaques néo-zélandaises « gênées » par la pluie. Mais toujours très calme et plein de confiance, les All Blacks prennent petit à petit le contrôle du match en monopolisant la balle, en occupant le camp argentin et en dominant le secteur de la touche.

De plus en plus menaçants, les All Blacks se retrouvent près de la ligne. Les Argentins se mettent trop souvent à la faute et l’arbitre sort un carton jaune. Privés d’Eusebio Guinazu, les Pumas encaissent 2 essais d’Aaron Smith consécutivement : le premier suite à un incroyable offload de Kieran Read sur une touche bien négociée (23ème). Et le second suite à une belle percée de Dan Carter et d’un bon mouvement collectif, poussé au pied par Ben Smith et aplati de façon opportune (26ème).

Les tirs aux buts ratés de Dan Carter empêchent le score de trop s’alourdir. A la pause, le score n’est que de 15 à 10 pour les Néo-Zélandais.

Au retour des vestiaires, les conditions météorologiques se sont aggravées mais les All Blacks semblent pourtant vouloir accélérer et augmenter leur volume de jeu. Les Argentins eux, paraissent de plus en plus dépassés, mais ne s’avouent pas battus pour autant. Ils vont même poser beaucoup de problèmes en mêlée et continuer à défendre farouchement.

Les All Blacks ont le contrôle du match. Ils dominent trop territorialement et Kieran Read, encore lui, parvient à contrer Martin Landajo qui tente de donner de l’air à son équipe (53ème). La finition est superbe. Le soutien est rapide et la balle sort proprement, puis Aaron Smith, Dan Carter et Francis Saili assurent avec ce ballon glissant, une remarquable série de longues et précises passes. Conrad Smith donne dans un timing parfait à Julian Savea qui n’a plus qu’à aplatir son 14ème essai en 14 sélections.

En fin de match, le jeu à tendance à se libérer et à devenir décousu. Les Argentins s’accrochent du mieux qu’ils peuvent, mais finissent par craquer. Juan Fernandez-Lobbe ne peut s’empêcher de retenir Francis Saili par le maillot et Beauden Barrett inscrit la pénalité qui clôt le score du match.

Venus à coup sûr avec des intentions et semblant vouloir étoffer leur registre offensif, les Argentins n’ont malheureusement que très rarement pu jouer au large. Ils ont manqué cruellement de munitions pour être réellement dangereux mais s’en sortent remarquablement bien en scorant sur chacun de leurs temps fort.

Il en fallait évidemment beaucoup plus pour battre cette équipe des All Blacks qui n’a pas été mise plus que ça en danger. Les All Blacks ont assuré l’essentiel, à savoir la victoire, mais n’ont pas réussi à aller chercher le bonus offensif qui pourrait éventuellement avoir une importance pour la suite de la compétition.

Ils perdent en plus leur capitaine emblématique Richie McCaw. Blessé au genou à l’heure de jeu, il devrait être indisponible pour au moins 2 mois et a donc été obligé de déclarer forfait pour le reste du Rugby Championship (Matt Todd a été appelé en renfort).

Pour le prochain match, les All Blacks recevront les Springboks à l’Eden Park. Egalement invaincus, les Sud-Africains font forte impression. Les Néo-Zélandais pourront néanmoins récupérer Ma’a Nonu et Owen Franks pour ce choc au sommet.

Quelques statistiques :

  • Aux « breakdowns » Richie McCaw arrive en tête avec 28 arrivées en 60 minutes. La deuxième ligne (Brodie Retallick (27) et Sam Whitelock (24)) a été également très active.
  • Richie McCaw a effectué 12 plaquages et 2 en tant qu’assistant. Brodie Retallick n’est pas loin avec 11 + 1.
  • En mêlée, les All Blacks ont été « bousculés » en seconde période. Ils ont été pénalisés au total à 4 reprises. Les Argentins 3 fois.
  • La touche a été un des points positifs du match. 10/12 sur leurs lancers + 6 ballons récupérés sur les lancers adverses.
  • Dan Carter a passé la barre des 1 400 points (1 408) inscrits en tests matches.
  • 64% d’occupation et 59% de possession.
  • Les deux équipes ont concédé 10 pénalités.
  • Beaucoup de fautes de mains vu les conditions climatiques sur ce match pour les All Blacks : 14 fautes (dont 2 pour les postes exposés comme Aaron Smith et Israël Dagg). 21 turnovers au total.
  • Les All Blacks n’ont utilisé que 21 fois le jeu au pied. Ce qui est très peu pour un match sous la pluie en ayant souvent la balle.

Nouvelle-Zélande 28: Essais d’Aaron Smith (2) et Julian Savea/ 2 pénalités de Dan Carter/ 1 pénalité de Beauden Barrett/ 2 transformations de Dan Carter.

Argentine 13: Essai de Juan Manuel Leguizamon/ 2 pénalités et 1 transformation de Nicolas Sanchez.

L’arbitrage de Mr Garces : Cohérent. Il a su trouver le bon dosage pour ne pas « hacher » le jeu.  Ferme en début de match et plus « compréhensif » quand la fin approchait.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=5q-GdpHu4qU&w=480&h=360]

Les notes Lexvnz.com:

  • Tony Woodcock : Sobre. 40 minutes seulement. 6/10
  • Andrew Hore : Fidèle à son niveau de 2013. 6/10
  • Charlie Faumuina : A répondu présent dans le jeu avec 23 arrivées aux breakdowns, 6 charges et une vingtaine de mètres gagnés. Moins en mêlée fermée où il se fait pénaliser par 2 fois. 6/10
  • Brodie Retallick : Encore un bon match, très à son avantage sur ce match dans les phases sans ballon. 7/10
  • Sam Whitelock : Présent dans le jeu au près et très sollicité en touche. Un match très propre. 7/10
  • Steven Luatua : Semble monter en puissance sortie après sortie. Il confirme encore un peu plus son énorme potentiel. 7/10
  • Richie McCaw : Très présent, il a l’art de savoir se rendre très utile sur un terrain. Encore 1er aux plaquages et aux breakdowns. Sorti à la 59ème sur blessure. Il manquera face à l’Afrique du Sud. 7/10
  • Kieran Read : Pas énormément de ballon joué, mais tous bonifiés. Un match sans faute et une classe à part. 8/10

KieranRead_Pumas2013

  • Aaron Smith: Un état d’esprit conquérant et ambitieux lui ont permis de mener l’équipe à merveille. Quelques ballons perdus. 8/10
  • Dan Carter: Une facilité certaine à gagner ses duels, mais une direction de jeu et un rythme peut-être pas assez soutenu. 3 échecs aux tirs aux buts. Sorti à la 54ème. 6/10
  • Julian Savea: Match solide. Il a également retrouvé le chemin de l’essai. 7/10
  • Francis Saili: All Blacks N°1126. Un en-avant qui coûte cher, mais également de nombreuses et bonnes lignes de course ainsi qu’une vraie capacité à distribuer le jeu. Une première encourageante. 6/10
  • Conrad Smith: Disponible, il a bien su alterner et réguler le jeu. 6/10
  • Ben Smith: Il a joué comme il fallait aux bons moments. 6/10
  • Israël Dagg: Il a dans l’ensemble, plutôt bien assuré les réceptions délicates. Peu en réussite dans ses choix offensifs. 6/10

 Le banc de touche:

  • Dane Coles: Son entrée n’a pas dérangé la touche, mais il n’a pas apporté suffisamment balle en main, en défense et en mêlée. 2/5
  • Wyatt Crockett: Rentré pour la seconde période, il semblait en difficulté en mêlée et n’a pas réussi à s’impliquer balle en main. Actif en défense. 2/5
  • Ben Franks: Rentrée habituelle (à droite cette fois), sans accroc. 3/5
  • Jeremy Thrush: Une belle charge et appliqué en défense sur ses quelques minutes de jeu. 3/5
  • Sam Cane: N’a peu eu l’occasion de se montrer. Il faudra davantage exister contre les Springboks. 3/5
  • Tawera Kerr-Barlow: Rentrée plus dynamique que précédemment. 3/5
  • Beauden Barrett : Rentré assez tôt (54ème), il s’est contenté de bien gérer le match. 2 plaquages ratés. 3/5
  • Charles Piutau : Rentrée intéressante, on sent beaucoup d’énergie à chacune de ses interventions. 4/5

Crédits: Sport-portal.opera.globalsportsmedia.com, theaustralian.com.au/ Stats Haka.co.nz/ Video Rugby Highlights

9 réflexions au sujet de « Les All Blacks assurent l’essentiel sous la pluie d’Hamilton … mais perdent Richie McCaw »

  1. Sans cette pluie incessante, je pense que le bonus offensif aurait été pris. Dommage

    Le match contre l’Afrique du Sud est annoncé partout comme le match de l’année. Peut-il accoucher d’une souris ?

    • Un NZ-AFS est toujours un évènement en soit pour le rugby international. Même si depuis l’ère professionnelle, les Springboks perdent régulièrement, ils restent les adversaires historiques les plus redoutables des All Blacks et les confrontations de ces deux nations sont très souvent des luttes acharnées.

      Toujours « surpuissants », les Springboks semblent avoir également retrouvé un certain équilibre et beaucoup de cohérence. Ils sont également en bonne position pour disputer la victoire finale. Ce qui augmente l’intérêt de la rencontre.

      Le match peut décevoir, bien sûr. Mais ne serait-ce qu’au niveau de l’intensité et de l’enjeu, ce devrait être un match au sommet.

      • Ce sera l’un des matchs de l’année dans l’hémisphère sud. Par contre Messam titulaire je ne comprend pas vu les performances de Luatua. Même si la troisième ligne est complémentaire ça apparaît comme un signe de frilosité vu de l’extérieur:prime à l’expérience avant tout.

        Sinon équipe Sud Africaine encore plus alléchante que par le passé. J’appréciais leur simplicité et leur sens du combat, mais là en plus ils varient tout en restant intraitable sur les bases. C’est la bonne année pour eux avant que le rythme du top 14 n’épuise certains cadres à partir de l’année prochaine.

        • Avec l’absence de McCaw, Sam Cane a récupéré logiquement le N°7. Hansen avait ensuite un choix à faire entre Steven Luatua et Liam Messam. Quelques pistes:

          * Peut-être a-t-il voulu apporter davantage d’expérience et d’automatismes (6 et 7 des Chiefs).

          * Il veut sûrement également faire se déplacer au maximum les Springboks en jouant un rugby « mobile ». La composition de la 3ème ligne, la titularisation de Dane Coles et le banc de touche sont assez symptomatique de cet état d’esprit.

          * Luatua est quasiment aussi mobile que Messam, mais il apporte encore davantage de mobilité à l’équipe s’il prend la place de Jeremy Thrush (qui n’a pas forcément la totale confiance du staff technique).
          Si Luatua avait été titulairisé, Messam et Thrush se serait sûrement assis sur le banc. Hansen a visiblement fait le choix de la mobilité et cette seconde option ne l’était peut-être pas suffisamment.

          * Il préfère également peut-être avoir un openside de rechange si Cane n’arrive pas à exister.

          * Le match risque d’être serré. L’apport de Steven Luatua en fin de match est peut-être jugé supérieur à une rentrée de Liam Messam

        • Je me réjouis également de la bonne forme des Springboks. Il était temps que les Blacks aient une « grosse » confrontation de ce genre. Conrad Smith parlait récemment de ce match comme « sûrement le plus dur à jouer depuis celui de la finale 2011 »

  2. C’est vrai que cette équipe des Blacks se caractérise particulièrement depuis quelques années par son calme et sa sérénité. Pourtant à chaque fois tout le monde est sur-motivé à l’idée de les jouer et tout le monde veut les battre

    • D’où l’importance de jouer le plus régulièrement possible avec des joueurs expérimentés et d’incorporer les jeunes petit à petit. Pour Francis Saili par exemple, démarrer entre Carter et C.Smith était idéal. Ca ne pouvait être que rassurant. En fonctionnant ainsi le climat de sérénité arrive à être conservé.

  3. Début de compétition qui semble « tranquille ». Le match de ce matin contre les boks va être très intéressant, il devrait nous permettre de voir si les Blacks arrivent à hausser leur niveau de jeu. Il va peut être donner des éléments plus précis sur le niveau de l’équipe car je ne trouve pas aisé de la jauger face à des argentins et des australiens en pleine reconstruction.

    Sinon, j’ai bien évidemment voté pour ton blog !

    • Salut Titi,

      Malheureusement je ne sais pas si l’on va pouvoir tirer beaucoup d’enseignements suite au match de ce matin. Une chose est sûre, les Springboks ont les arguments pour faire mal et contrer les Néo-Zélandais.
      Toujours pas de match référence en 2013 pour les All Blacks, mais toujours pas de défaite non plus.

      A suivre, on discutera de tout ça sur le compte-rendu du match.

      Merci pour ton vote ! On verra bien ce que ce concours donne, mais je ne pense pas être dans le bon « créneau » pour récolter énormément de suffrage 😉

Répondre à LEXVNZ Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *