Une démonstration de « force tranquille »

Australia v New Zealand - The Rugby Championship

Les Champions du monde néo-zélandais ont été encore une fois, sur la lancée de leurs tests matches de juin, beaucoup trop « cliniques » et « réalistes » pour que les Wallabies et leur nouvel entraîneur Ewen McKenzie puissent rester au contact sur 80 minutes.

Ne semblant toujours pas s’endormir sur leurs lauriers ni être rassasiés, les All Blacks entament parfaitement cette rencontre sous l’impulsion d’ Aaron Smith et d’ Aaron Cruden qui accélèrent le jeu à chaque occasion. Les phases de jeu s’enchaînent et l’Australie rompt dès  la 2ème minute du match.

Par la suite, le jeu devient plus haché. Les phases de conquêtes sont tâtonnantes  et les australiens mettent la main sur la balle. Les All Blacks perdent Luke Romano. Ils se voient pénaliser 5 fois dans les 21 premières minutes et Christian Leali’ifano, qui avait failli être le bourreau des Chiefs arrive à faire passer les australiens en tête.

Le chassé-croisé continue lorsque Aaron Cruden arrive à contrer Leali’ifano et aplatir dans l’en-but et quand, après une seconde séquence de domination, Conrad Smith envoie son capitaine, pour son retour, à l’essai. Richie McCaw marque là son 8ème essai contre les voisins Australiens et égale le record national détenu par Christian Cullen, Doug Howlett, Ma’a Nonu et Ian Kirkpatrick.

A 22-12, le break est fait. Mais c’est sans compter sur « l’homme fort » des Wallabies, Will Genia. Sur un nouveau ballon cafouillé en touche, Michael Hooper arrive à servir son demi de mêlée dans l’espace qui arrive à se jouer de 3 défenseurs néo-zélandais (A.Cruden, A.Smith et I.Dagg) et marquer entre les poteaux après une course de plus de 70 mètres.

Le combat est rude, chaque équipe se rend coup pour coup  dans cette 1ère période et les All Blacks sont trop pénalisés. Richie McCaw également. Kieran Read lui, a semble-t-il, pris goût au capitanat, car il continue d’aller tranquillement parler à l’arbitre. Avec 3 essais inscrits, les All Blacks ne comptent finalement que 6 points d’avance à la pause. Le match semble débridé. Tout reste ouvert pour la seconde mi-temps.

Les All Blacks repartent tambour-battant. Julian Savea s’échappe et Aaron Smith manœuvre pour offrir à Conrad Smith l’essai du bonus, donnant également 10 confortables points d’avance (32-22).

Les australiens, quelque peu écœurés, se mettent alors à déjouer. Ils ne trouvent pas de solution dans la défense néo-zélandaise. Ben Smith signe un doublé, puis un triplé. Les entrées de Tevita Kuridrani, Liam Gill ou Quade Cooper ne changeront rien, ni même le dernier essai dans les dernières minutes de James O’Connor. La messe est dite. Le score final est lourd (47-29) pour les australiens qui prennent près de 50 points chez eux à Sydney.

Intelligents, équilibrés et incroyables de réalisme et d’opportunisme, les All Blacks 2013 se démarquent par cette capacité à jouer juste et à être décisifs.

Sur ce match, ils n’ont eu, ni la possession, ni le territoire, ni dominé la touche, ni la mêlée et … ni les rucks. Juste le jeu !

Quelques statistiques : 

  • 100ème victoire contre les australiens en 147 tests (68% de victoires).
  • Steven Luatua (13 plaquages et 5 en tant qu’assistant) et Sam Whitelock (11 plaquages et 8 « assists ») ont été les plus actifs en défense.
  • Richie McCaw termine 27 fois dans les 3 premiers aux breakdowns. Il est le meilleur porteur de balle de l’équipe avec 10 charges.
  • Les phases de conquêtes sont, sur ce match, assez défaillantes : 66,7% en touche et 50% sur mêlée.
  • 40% de possession de balle et 44% du temps dans le camp australien.
  • La Nouvelle-Zélande (12  fois) a été 2 fois plus pénalisée que l’Australie (6  fois)
  • Sur les 17 derniers matches contre l’Australie, la Nouvelle-Zélande en a gagné 15.
  • « Plus qu’un » match à gagner pour remporter une 11ème Bledisloe Cup consécutive

 

Australie 29: Essais de Will Genia et James O’ Connor/ 5 pénalités de Christian Leali’ifano/ 2 transformations de Christian Leali’ifano

Nouvelle-Zélande 47: Essais d’Aaron Cruden, Richie McCaw, Ben Smith (3) et Conrad Smith/ 3 pénalités d’Aaron Cruden/ 3 transformations d’Aaron Cruden et une de Beauden Barrett

L’arbitrage de Mr Joubert : A parfois alterné le laxisme et la sévérité. A su par contre, assez bien réguler le léger avantage pour l’équipe attaquante.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=4rk2SZIdXKM&w=420&h=315]

Les notes Lexvnz.com :

  • Tony Woodcock : Sa grande technique en mêlée lui permet d’assurer cette phase de jeu, mais il n’était pas encore à son meilleur rendement, en défense, aux breakdowns et surtout en attaque. Il a besoin d’enchaîner les matches pour retrouver le rythme. 5/10
  • Andrew Hore : Toujours les attitudes d’un joueur d’exception, mais en attaque, son âge commence à se faire sentir. 6/10
  • Owen Franks : Il a été très efficace aux breakdowns, permettant parfois à lui seul de sécuriser les zones. A plutôt bien tenu l’axe droit de la mêlée néo-zélandaise pour ce 1er match avec ces nouvelles règles, même si pour une fois il prend une pénalité. 7/10
  • Luke Romano : Une entame de match entreprenante. Il sort à la 17ème minute sur blessure. 6/10
  • Sam Whitelock : Bon match général, plus dans l’ombre que d’habitude. Précieux en défense et aux breakdowns. Seulement 2 ballons joués, pénalisé 3 fois et un carton jaune en prime. 6/10
  • Steven Luatua : Pour sa 1ère titularisation, il a répondu présent en confirmant qu’il était désormais une réelle alternative en blindside pour les All Blacks. 2ème aux nombre d’arrivées aux breakdowns (25). 7/10
  • Richie McCaw : Un peu de mal à se remettre dans le rythme d’un test match. Trois fois pénalisé et des fautes de mains inhabituelles. Mais c’est un excellent retour qui ne laisse pas de doute sur son niveau de jeu.  10 charges, 1 essai, 2 ballons récupérés dont un qui coupe une bonne phase australienne. 7/10
  • Kieran Read : Match mitigé (moins de charges qu’à l’accoutumée, 3 turnovers) mais qui reste globalement assez bon. 6/10
  • Aaron Smith : Très bon match, il a réussi à impulser du rythme dès l’entame de match. Il a sans cesse dynamisé le jeu des All Blacks et a même trouvé la faille en seconde période pour offrir un essai à C.Smith. Un jeu au pied intelligent et toujours bien dosé.  Quelques petits soucis (habituels) en défense. 8/10
  • Aaron Cruden: A pris son rôle à bras le corps et a donné entière satisfaction. Une répartition de choix de jeu très variée et très offensive (6 kicks/7 passes/8 courses). Beaucoup sollicité, il a également répondu présent en défense et aux tirs aux buts. 8/10
  • Julian Savea : Solide en défense. Il a su se montrer à son avantage sur les rares ballons qu’il a eu à jouer.  Sa puissance vient équilibrer parfaitement le back-three des All Blacks. 7/10
  • Ma’a Nonu : Quelques  plaquages manqués, mais un apport physique et une réelle qualité de distribution et de variation dans son jeu, faisant de lui un des éléments essentiel des All Blacks. Il est un roc au centre du terrain et joue de plus en plus comme un 2nd 5/8. 7/10
  • Conrad Smith : Hyperactif et intraitable en défense, 1 essai, 1 passe décisive, tous ses ballons bonifiés, aucun perdu. 8/10
  • Ben Smith : En forme, à l’aise, bien placé, opportuniste. 3 clean breaks, 3 essais, un quasi sans faute. 9/10

BenSmith3

  • Israël Dagg : Un match correct, assez discret et peu utilisé. Quelques belles interventions dont une dans la ligne avec une passe décisive pour Ben Smith. Des ratés en défense. 6/10

Banc de touche:

  • Keven Mealamu : Toujours pas la grande forme mais il a fait une entrée tout à fait convenable. 3/5
  • Ben Franks : Toujours aussi entreprenant lors de ses entrées en jeu. 4/5
  • Charlie Faumuina : Bonne activité défensive (5 plaquages, 1 assist), apporte beaucoup de puissance et d’énergie en fin de match. Devrait peut-être essayer de venir se proposer pour porter la balle. 4/5
  • Brodie Retallick : Entré très tôt dans la partie, il s’est immédiatement mis dans le rythme et a livré une belle prestation. A su instaurer davantage de puissance dans son jeu que contre les français. Très actif en défense. 4/5
  • Sam Cane : 5 arrivées aux breakdowns en 8 minutes de jeu. 3/5
  • Tawera Kerr-Barlow : Peut-être un peu brouillon, mais la transition s’est faite sans mal. 3/5
  • Beauden Barrett : Entrée correcte. 3/5
  • Ryan Crotty : All Blacks N° 1124. Première sélection et plutôt une bonne entrée, pleine d’envie et toujours dans l’avancée. 4/5

Malgré les dernières secousses, le match retour aura bel et bien lieu à Wellington, mais sans Luke Romano (absent pour le reste de la compétition), Aaron Cruden et Beauden Barrett (indisponibles pour ce match). Tom Taylor et Colin Slade sont appelés en renfort.

 Crédits: Vidéo TTRugbyVids/ Photo Gallo Getty Images, Mark Metcalfe Getty Images

10 réflexions au sujet de « Une démonstration de « force tranquille » »

  1. On sent l’équipe qui a confiance en sa défense.
    Dommage que Jane soit blessé pour concurrencer Dagg.

    Le test suivant sera intéressant sans Carter, Cruden et Barrett. Qui va jouer en dix ?

    • Il n’y a pas de N°4 établi en Nouvelle-Zélande. Les deux sont des purs produits de Canterbury. Ils sont au point physiquement et défensivement. Ils ont des qualités de gestion indéniables. Ils ne sont pas réputés pour être d’incroyables animateurs.
      Le 10 le plus expérimenté est Colin Slade. Il a déjà joué avec Aaron Smith et Ma’a Nonu. Il a fait une bonne fin de saison, a aligné une bonne douzaine de match sans se blesser et à les qualités pour jouer ce match. Mais il s’est déjà montré assez fébrile au niveau international et il n’est pas un excellent buteur (67% cette année).

      Tom Taylor lui, a peut-être l’avantage d’avoir été régulièrement dans les trainings squad des All Blacks. On pourrait penser qu’il est également devant hiérarchiquement, mais sa présence est probablement due davantage à sa capacité à jouer 2nd 5/8. Il est très sobre, ne tremble pas et semble pouvoir s’adapter à bien des situations. Il est, en plus, un excellent buteur (90% cette année). Mais il n’a plus joué demi d’ouverture depuis assez longtemps et il n’a jamais évolué au niveau international.

      Steve Hansen devrait probablement titulariser Colin Slade et utiliser la polyvalence de Tom Taylor sur le banc. Mais l’inverse est loin d’être impossible.

      Une autre solution envisageable serait de faire jouer Dagg à l’ouverture, poste qu’il connaît et où il semble à l’aise. Ses qualités d’animateur et son jeu au pied serait je pense au niveau.
      Tom Taylor pourrait alors prendre place à l’arrière et assurer les tirs aux buts.
      Dans tous les cas, il apparait clair que tout le monde va devoir entourer et épauler au mieux le demi d’ouverture de samedi prochain. Ma’a Nonu, Aaron Smith et Israël Dagg en première ligne.

    • C’est finalement Tom Taylor qui a été titularisé. C’est un joli pari de la part de Steve Hansen, qui donne là, sa chance à un novice. Une belle marque de confiance

      • Je suis un grand fan de Dagg mais il faut bien constater qu’il a des soucis de défense quand il joue derrière. J’ai toujours en tête un match du Tri Nations 2010 (celui que les Blacks gagnent après avoir été menés avec un essai sous les poteaux de Read) : mêlée australienne aux quarante mètres, la balle sort, Dagg est aspiré et essai des Wallabies.
        Avoir Smith, Dagg, Jane et Savea pour les quatre postes de derrière, c’est pas mal.

  2. Les All Blacks sont maudits avec leurs demis d’ouverture !
    Luatua peut-il passer en seconde ligne suite à la blessure de Romano ??

    Merci pour tes réponses

    • Oui les All Blacks n’ont pas de chance sur ce poste où les joueurs se blessent les uns après les autres.

      Pour Luatua, ça a déjà été le cas en juin lors du dernier match face aux français. Il avait le numéro 19 et couvrait alors S.Whitelock et L.Romano en seconde ligne, tandis que M.Todd était le 3ème ligne remplaçant.

      Donc oui, c’est une solution envisageable. Il a d’ailleurs réalisé la coupe du monde avec les All Blacks U20 en 2011 à ce poste, associé à Brodie Retallick. Il peut tenir les deux postes, même si son avenir semble prédestiné au poste de blindside.

  3. Pas grand chose à rajouter. Sinon, dommage que Cruden ne puisse aligner plusieurs matchs d’affilé. En ce qui concerne les trentenaires Smith et Nonu, ils ne sont pas encore à mettre à la retraite. Conrad Smith a toujours une classe incroyable. D’accord aussi avec le bon match de Luatua, très prometteur.

    Et puis je voulais souligner le cas McCaw. Avec seulement quelques minutes de matchs cette année dans les jambes, ce qu’il fait sur ce match est, il me semble, incroyable. Pas le souvenir, tout sport confondu, d’un retour comme celui-ci, après des mois sans jouer, pour un premier match international en plus. Quelques erreurs, un peu de mal à trouver son rythme peut être, mais il est déjà à un niveau très élevé. Superbe athlète. Immense champion.

    • Je pensais la même chose après la blessure de Cruden. Lors d’un match contre l’Irlande en 2012 où il avait admirablement joué délivrant plusieurs passes décisives, il avait également dû devoir quitter la pelouse sur blessure. Ses blessures arrivent quasiment toujours au niveau international (Coupe du monde y compris).

      McCaw reste McCaw, et cette capacité à bien revenir est effectivement à souligner. C’est vrai que l’on oublie parfois le niveau de ses performances car il nous a habitué depuis longtemps à l’exceptionnel.

Répondre à LEXVNZ Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *